Un petit billet contre un gros chèque (aussi)

Mes récents déboires avec la Fredzone m’ont un peu coupé du monde ces derniers jours et c’est la raison pour laquelle je n’ai découvert que très tardivement le billet de Gonzague au sujet de la nouvelle polémique qui enflamme notre charmante blogosphère. Et faut dire ce qui est, quand on voit un blogueur ouvrir sa gueule contre certaines pratiques un peu… hum… discutables et s’en prendre plein la gueule, on a forcément envie d’en savoir plus.

Un petit billet contre un gros chèque (aussi)

Pour ceux qui n’ont pas suivi l’affaire (et donc qui ne sont pas sur Twitter), la polémique actuelle est relativement simpliste : des blogueurs (dont Eric, Suchablog, Viinz et Korben) ont publié il y a quelques jours de cela des billets au sujet d’une mini-série produite par Canal+ et dont ils assuraient l’avant-première. Jusque là, rien d’anormal, mais tout est sévèrement parti en couille lorsqu’on a appris qu’il s’agissait en réalité de billets sponsorisés. En effet, à ma connaissance, seul le billet d’Eric comportait la mention adéquate (corrigez moi si je me trompe).

Alors évidemment, votre humble serviteur n’a strictement rien contre les billets sponsorisés. D’ailleurs, dans la mesure où il en lui-même publié quelques uns, il serait bien con de prétendre le contraire. Non, de mon point de vue, le billet sponsorisé peut tout-à-fait trouver sa place dans le flux d’informations d’un blog et être un bon moyen, pour le blogueur, d’arrondir ses fins de mois tout en lui permettant également de rentabiliser les coûts inhérents à la tenue d’un blog.

Et là, j’imagine que certains doivent se dire que le coût de l’hébergement est toujours l’excuse qu’on nous sert quand on parle de publicité et de billet sponsorisé. A ceux-là, je ne leur dirai qu’une seule chose : entre la Fredzone (mutualisé) et Weedle (dédié virtualisé), j’en suis pour 580€ de ma poche par an. Oui, et encore, vu mon trafic, je risque de devoir bientôt opter pour une solution plus… hem… complète, ce qui me ferait un peu plus de 1.000€ à débourser chaque année… Soit presque un salaire. Et tout ça sans passer par un vrai dédié (n’en parlons pas).

Notez bien que je ne m’en plains pas, bien au contraire. C’est dans la logique des choses et c’est la raison pour laquelle un blogueur doit nécessairement envisager des solutions de monétisation.

Je n’ai donc rien contre les billets sponsorisés mais ce qui me gêne énormément, dans cette histoire, c’est que certains de ces billets ne portaient aucune mention spécifique et donc pouvaient donner l’impression aux internautes qu’il s’agissait d’un billet non rémunéré. Alors depuis, la polémique est passée et ces différents billets ont été corrigés mais il n’empêche que cette pratique n’est pas sans soulever quelques interrogations.

De mon point de vue, et je peux parfaitement me tromper, le blogueur a un rôle important qui ne doit pas être minimisé. A partir du moment où ses écrits ont un impact sur des personnes, il se doit de faire preuve d’un minimum d’éthique personnelle. Bien entendu, je ne suis pas en train d’insinuer que ces blogueurs n’ont pas de sens moral, mais simplement qu’ils ont commis, toujours de mon point de vue, une erreur (précisons que nul n’est parfait et que l’erreur est humaine, ce que tout le monde sait puisqu’il s’agit d’adages populaires dont nous avons tous entendu parler au moins une fois dans notre vie).

Donc non, le blogueur ne peut pas tout se permettre. Et il se doit, par respect pour ses lecteurs, d’être le plus transparent possible sur la provenance de ses billets. Un article payé par une société doit être mentionné en tant que tel, c’est à mon sens évident lorsqu’on souhaite établir une relation de confiance avec ses lecteurs. On notera au passage qu’il ne s’agit pas là que d’éthique mais que la loi est aussi très claire en la matière. Si l’on s’en réfère au Code du Commerce, alors « une pratique commerciale est trompeuse si elle est commise (…) lorsqu’elle n’indique pas sa véritable intention commerciale dès lors que celle-ci ne ressort pas déjà du contexte » (art. L.121-1).

Mais ce qui me chagrine le plus, ce sont les réactions que le billet de Gonzague a provoqué. Tout ce qu’il a fait, c’est de dire ce qu’il pense au grand jour. Et parmi les réactions suscitées, j’ai pu lire de nombreux commentaires agressifs voir parfois même insultants. De nombreux internautes ont ainsi pris des raccourcis hasardeux, en supposant que Gonzague s’élevait contre les billets sponsorisés. Le plus regrettable, c’est qu’il suffit de lire attentivement son billet pour se rendre compte qu’il n’en est rien puisqu’il éclaircit ce point à de nombreuses reprises.

Ce billet est donc l’occasion pour moi de lui accorder tout mon soutien. Et j’espère très sincèrement que je ne serai pas le seul à le faire.

Yop, juste un message pour te dire que je t’ai préparé un billet de soutien pour demain midi. Tu te sentiras moins seul comme ça ^^

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.