Clicky

Un photographe a réussi à prendre en photo un nuage en forme de fer à cheval

La voûte céleste et les objets qui la composent ne cesseront jamais de nous étonner à travers les couleurs, l’envergure ou tout simplement la forme de ce que nous voyons quand nous levons le regard vers le haut. Qui n’a jamais apprécié la beauté d’un simple coucher de soleil ou craint l’amoncellement de gros nuages gris annonçant une grosse tempête ?

Ces représentations qu’on peut souvent attribuer à des phénomènes météorologiques constituent des scènes qui suscitent des questions.

C’est justement le cas du cliché d’un nuage qui a la forme d’un fer à cheval, photographié dans le ciel de Battle Mountain, au Nevada, États-Unis, par Chrisy Grimes le 8 mars 2018.

Faisant le tour des réseaux sociaux, l’étrange forme de cette masse nuageuse est au cœur de nombreux débats sur les réseaux sociaux. Certains se demandent en effet si l’image n’a pas été retouchée et manipulée.

Un phénomène à la fois rare et éphémère

Selon la Cloud Appreciation Society, qui comme son nom l’indique s’occupe du classement des nuages et les répertorie, le « horseshoe vortex » ou « tourbillon en fer à cheval » est très rare et on ne peut apprécier sa présence dans le ciel plus d’une dizaine de minutes. Un grand merci alors au photographe qui a pu immortaliser l’apparition de ce mystérieux nuage.

Habituellement, ce type de nuages a une forme plus arrondie. Le nuage photographié par Chrisy Grimes, plus anguleux, se rapproche plus d’une attache ou d’une agrafe, ce qui pousse de nombreuses personnes à se demander si l’étonnant cliché n’est pas une image retouchée.

Le mécanisme de formation de ce type de nuage

Généralement, les phénomènes atmosphériques qui sont à la base de la formation des nuages nécessitent la présence de deux types de couches d’air, une chaude et une plus froide. Le courant d’air chaud, moins dense et plus léger, remonte depuis les basses strates de l’atmosphère pour trouver les couches d’air froid qui se trouvent en altitude.

L’humidité présente se condense alors pour former un nuage.

Dans le cas de notre nuage en forme de fer à cheval, c’est un cumulus, c’est-à-dire un amas nuageux en forme de gros coton qui a généralement une base aplatie, qui est déplacé par un courant aérien ascendant chaud. Étant moins lourd, le cumulus tourne sur lui-même et forme un tourbillon qui continue son ascension jusqu’à rencontrer une couche d’air plus froide.

Le tourbillon suit alors la direction de cette couche plus froide avant de redescendre, formant ainsi l’image de l’arc de cercle caractéristique.

Mots-clés insolite

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !