Un pilote de l’US Navy rapporte avoir croisé un OVNI

Dans un rapport du New York Times publié dernièrement, un pilote de l’US Navy affirme avoir failli entrer en collision avec un objet volant non identifié au cours d’une mission près de Virginia Beach à la fin de 2014.

D’après le pilote du Super Hornet, l’OVNI en question ressemblait à une « sphère contenant un cube ». Et ce n’est là que l’un des nombreux « objets étranges » qui auraient été vus dans le ciel par les pilotes de l’US Navy sur la Côte Est des USA entre l’été 2014 et le début de 2015.

nuages

Crédits Pixabay

Des observations d’OVNIs faites par l’aviation américaine

Précisons avant d’aller plus loin qu’un OVNI (Objet volant non identifié) ne désigne pas forcément un engin extraterrestre, il peut s’agir simplement d’avions ou de drones développés par des puissances étrangères.

Plusieurs pilotes de l’US Navy ont donc déclaré au Times que les objets volants qu’ils ont observés « n’avaient pas de moteur ou de panache de gaz d’échappement infrarouge visible, mais ils pouvaient atteindre les 9 000 mètres d’altitude et aller à une vitesse hypersonique« . Les objets non identifiés ont été vus en train d’effectuer des manœuvres « au-delà des limites physiques d’un équipage humain », comme tourner instantanément, ont déclaré les pilotes.

Les observations rapportées par le Times rappellent une vidéo militaire déclassifiée rendue publique en mars dernier. Dans cette vidéo on pouvait voir deux pilotes de la Navy qui ont croisé en 2015 un objet volant sans aile, queue ou panache d’échappement. L’article du Times survient également un mois après l’annonce de la nouvelle politique de la Navy concernant les OVNIS. La Marine américaine a en effet annoncé en avril dernier l’actualisation et la formalisation du processus permettant aux pilotes de signaler des objets volants non identifiés, ou non autorisés.

Les OVNIs, une menace pour la sécurité selon l’armée américaine

Le lieutenant Ryan Graves, un pilote de la marine américaine qui a déclaré avoir vu ces étranges objets volants et en avoir informé ses supérieurs, a confié au Times que des problèmes de sécurité avaient été soulevés parmi les membres de son escadron. Ils craignaient que « ce ne soit qu’une question de temps avant que quelqu’un ait une collusion en vol », a-t-il déclaré.

L’US Navy affirme pour sa part qu’elle ne pense pas que des extraterrestres s’introduisent dans l’espace aérien américain. Dans un communiqué, elle explique ainsi avoir reçu « plusieurs informations selon lesquelles des avions non autorisés et/ou non identifiés avaient pénétré dans différentes zones et espaces aériens contrôlés par l’armée américaine au cours des dernières années. »

« Ces types d’incursions peuvent constituer à la fois un risque pour la sécurité et un danger pour le bon fonctionnement de l’aviation de la Navy et de l’Air Force« , indique le communiqué. « Pour des raisons de sécurité, la Navy et l’US Air Force prennent ces rapports très au sérieux et enquêtent sur chacun d’eux. »

Mais comme l’a noté le Times, ni Graves ni aucun des pilotes interrogés par le journal n’ont souhaité spéculer sur l’origine de ces objets volants.

En outre, il est important de souligner que ces différents articles publiés au sujet de cette observation ne font pas tout à fait l’unanimité dans la communauté ufologique. Scott Brando, du site UFO of Interest, pense pour sa part qu’il s’agit d’une vaste campagne marketing orchestrée pour le lancement d’un documentaire chez History, une campagne mise sur pied par Tom DeLonge. De son côté, Seth Shostak, du SETI Institute, a bien insisté sur le fait qu’un OVNI n’était pas forcément de nature extraterrestre.

Dans ce contexte, la prudence est naturellement de mise et les différents communiqués publiés en ligne ou rapportés par les médias doivent être pris avec de la distance.

Mots-clés ovni