Un Requin Fantôme a été filmé pour la toute première fois

L’Institut de Recherche de l’Aquarium de Monterey Bay en Californie a organisé récemment une expédition au large des côtés d’Hawaï. Les chercheurs en charge de la mission souhaitaient simplement filmer les fonds marins, mais ils ont eu la surprise de tomber sur un Requin Fantôme. Ils ont ainsi pu le filmer dans son habitat naturel. Une première.

Cette vidéo a été tournée en 2009. Comme l’institut l’a lui-même expliqué, l’objectif des chercheurs n’était pas de filmer cet animal. En réalité, ils étaient simplement venus pour étudier la géologie des lieux.

Requin Fantôme

Un Requin Fantôme a été filmé dans son habitat naturel, non loin de Hawaï.

Afin d’observer les fonds marins, ils ont mis à l’eau un véhicule télécommandé capable de descendre à des profondeurs extrêmes.

Les chercheurs étaient venus étudier les fonds marins

Durant une de ses plongées, l’appareil s’est retrouvé face à un Requin Fantôme, aussi connu sous le nom de Chimère Troll (Hydrolagus trolli). Ils ont été stupéfaits par leur découverte, et ce pour plusieurs raisons.

Pour commencer, cet animal vit habituellement en Océanie, entre l’Australie et la Nouvelle-Zélande, à des milliers de kilomètres de l’endroit où a été filmé ce spécimen. C’est même la première fois que des chercheurs le croisent dans l’hémisphère nord de notre planète.

En outre, cette créature est extrêmement discrète par nature et elle vit principalement dans les profondeurs des océans, dans des zones difficilement accessibles. Personne ne s’attendait donc à se retrouver en face de ce spécimen.

Après être revenus à l’institut, les géologues ont immédiatement contacté des biologistes marins afin de leur montrer cette vidéo. Dave Ebert, le directeur du Pacific Shark Research Center du Moss Landing Marine Laboratories, une université californienne, a eu l’occasion de l’examiner longuement avec toute son équipe. Ils ont fini par identifier l’animal.

Une découverte stupéfiante

La Chimère Troll appartient à la famille des chimaeriformes et il s’agit donc d’un lointain cousin des squales et des raies. Contrairement aux requins traditionnels, sa mâchoire n’est pas faite de dents en lambeaux, mais de plaques dentaires minéralisées. Elles leur permettent de mâcher des mollusques, des vers et toutes leurs autres proies.

Cet animal a aussi une autre particularité intéressante : l’emplacement de son pénis. Contrairement à la plupart des espèces, ce dernier ne se trouve pas au niveau de son ventre, mais… sur sa tête.

Les chercheurs pensent en outre que de nombreuses espèces similaires vivent dans les fonds océaniques. Ils ne disposent cependant pas de suffisamment de données pour s’en assurer.