Un robot déverrouille un coffre-fort en moins de trente minutes

La Def Con 25, la convention des hackers la plus connue dans le monde, s’est tenue au Caesars Palace à Las Vegas. À cette occasion, les feux des projecteurs étaient tournés vers la création de l’entreprise SparkFun Electronics : un robot spécialisé dans l’ouverture de coffres forts.

Le robot développé par SparkFun Eletronics, une société spécialisée dans les composants électroniques basée à Boulder, dans le Colorado, a réussi l’exploit de déverrouiller un coffre-fort en moins de trente minutes.

La démonstration de ce robot a été effectuée au cours de la convention. Le coffre-fort qui a été ouvert appartenait à la marque SentryFace.

Une combinaison à un million de possibilités

Avec une combinaison à six chiffres, on estime qu’il y avait un million de possibilités pour réussir à ouvrir le coffre-fort. Le robot, lui, a réussi à réduire ces possibilités à mille en découvrant en l’espace de vingt secondes que les derniers chiffres de la combinaison étaient 9 et 3.

Pour ce faire, le robot a étudié les touches du coffre-fort, puis il a analysé la marge d’erreur. Selon les concepteurs du robot, si le nombre de la combinaison est 25, même si on tape 24 le coffre s’ouvrira quand même. La machine a ensuite utilisé la force brute pour ouvrir le coffre. En testant toutes les combinaisons restantes, il a découvert que la combinaison exacte était 51. 36. 93.

Un robot lowcost très accessible

Selon les développeurs du robot présent durant la convention Def Con 25, une telle machine peut être conçue pour n’importe quel coffre-fort. Sa fabrication nécessite uniquement l’utilisation d’une imprimante 3D et le coût total de sa fabrication n’est que de deux cents dollars.

Il est clair que l’existence de tels robots incitera les constructeurs de coffre-fort à renforcer leur sécurité. En effet, les hackers pourront maintenant utiliser ce genre de robots pour s’adonner à des actes criminels en dehors du monde virtuel.

Pour une somme aussi dérisoire, de nombreuses personnes pourraient même être tentées de se fabriquer leurs propres robots à l’aide d’une imprimante 3D. Il se pourrait même que des personnes malintentionnées puissent perfectionner cette technologie pour gagner en efficacité et en rapidité.

C’est un défi de plus pour les concepteurs de coffre-fort pour mieux sécuriser leur produit.

Mots-clés robotiquerobots