Clicky

Un Russe passionné de tatouage a décidé de faire retirer ses organes génitaux pour transformer son corps en oeuvre d’art

Plus rien, ou presque, ne devrait nous étonner à l’époque où nous vivons. Mais ça, c’était avant qu’on entende parler d’Adam Curlykale, un russe de 32 ans qui rêve de faire de son corps une œuvre d’art. C’est après avoir été diagnostiqué d’un cancer qu’Adam a commencé à nourrir une véritable obsession pour les tatouages.

Après avoir eu son premier tattoo à l’âge de 20 ans, Adam a entamé une véritable transformation physique et a décidé de couvrir 90% de son corps de tatouages.

Douze ans après, on le retrouve le visage et le corps totalement gris et la barbe blanche. Adam est allé jusqu’à se faire tatouer le blanc des yeux.

Pour achever sa transformation, il a décidé de se faire retirer ses organes génitaux pour pouvoir se tatouer à l’endroit où se trouvaient ses parties intimes.

Les tatouages pour s’embellir

Après des mois de chimiothérapie et de soins en tout genre pour guérir son cancer du gros intestin, Adam a pu guérir de sa maladie, mais en a gardé de lourdes séquelles.

Les traitements ont fragilisé son système immunitaire et ont entrainé une dépigmentation de la peau qui a provoqué un albinisme chez lui. Devenu dépressif à cause de sa condition, Adam a trouvé refuge dans les tatouages.

« Les tatouages m’ont permis de me redécouvrir. Je me suis vu beau. La vie est si courte que j’ai cessé de me demander de quoi demain serait fait. Ma couleur préférée a toujours été le gris, dans différents tons et c’est pour cette raison que ma couleur de peau est le graphite. »

Adam complète sa transformation

Adam Curlykale est devenu célèbre après avoir participé à une émission polonaise intitulée « Second Face » en 2017 dans laquelle il expliquait ce qui l’a poussé à opérer ce changement d’apparence.

Durant son passage, il avait expliqué que sa transformation se faisait étape par étape. Aujourd’hui, Adam a franchi la dernière étape de son changement en se faisant retirer les tétons et les organes génitaux à l’Hôpital Jardines, au Guadalajara, au Mexique. Comme il l’a indiqué, il se fera également tatouer à ces endroits lorsque les plaies seront cicatrisées.

Décidément, il faut de tout pour faire un monde. En attendant, si vous voulez en savoir plus sur cet homme pas tout à fait comme les autres, alors le mieux est sans doute de vous rendre sur son compte Instagram.

Micka

Curieuse de nature, je cherche à m'épanouir dans l'une de mes passions, l'écriture web, avec la devise : ne rien prendre pour acquis et prendre chaque mission comme un challenge.