Un Russe pense avoir découvert comment créer une atmosphère sur Mars

Alexandr Popov, un membre de l’Académie Internationale des Sciences, pense avoir trouvé un moyen de créer une atmosphère sur Mars. L’homme compte en effet faire fondre la glace présente sur les calottes polaires de la planète rouge pour la transformer en vapeur. Il a même commencé à travailler sur une machine capable de concentrer l’énergie solaire.

Mars n’est pas l’endroit rêvé où passer ses vacances. Compte tenu de son éloignement par rapport à l’étoile de notre système, la planète reçoit en effet une énergie comprise entre 492 et 715 W/m² contre une moyenne située entre 1 321 et 1 413 W/m² pour la Terre.

Mars habitable

En conséquence, la température moyenne à sa surface oscille généralement autour de -63 °C. Il ne vaut donc mieux pas être frileux.

Mars, une planète pas franchement accueillante

Pour ne rien arranger, Mars est dépourvue de magnétosphère et son atmosphère se limite à une fine couche incapable de protéger sa surface des chutes de météorites ou même des rayons cosmiques. Les terres de la planète rouge baignent donc dans les radiations, des radiations mortelles pour notre organisme naturellement.

Malgré tout, la NASA et plusieurs groupes privés travaillent sur une mission de colonisation de la planète rouge. Les Russes s’intéressent eux aussi à la chose et c’est précisément ce qui a poussé le chercheur Alexandr Popov à travailler sur une technique visant à créer artificiellement une atmosphère.

Afin de mener à bien son projet, le scientifique a eu l’idée de s’appuyer sur les calottes polaires de la planète. Ces dernières se composent en effet de dioxyde de carbone solide et de glace. D’après le chercheur, environ une fois tous les deux ans, ces calottes commenceraient à fondre et la glace remonterait du coup à leur surface pendant quelques semaines.

Une histoire de glace et de calottes glaciaires

L’idée serait donc d’utiliser cette particularité pour créer une atmosphère sur la planète en faisant fondre la glace à l’aide d’un appareil capable de concentrer l’énergie solaire à un point précis. En procédant de la sorte, il serait ainsi possible de transformer la glace en vapeur.

Parallèlement à cette machine, le scientifique a également déposé plusieurs brevets visant à former un bouclier d’ozone autour de la planète. Pour se faire, il suffirait d’utiliser une corde en fer capable de libérer de l’acide nitrique. Durant les tempêtes de sable martiennes, les particules de poussière en suspension dans l’air viendraient charger le câble par frottement, créant par la même occasion des décharges électriques entraînant la décomposition du dioxyde de carbone… et sa transformation en monoxyde de carbone.

Pour l’heure, aucun autre scientifique ne s’est exprimé sur la viabilité du projet, ni même sur sa faisabilité. Popov, lui, a déposé de multiples brevets afin de protéger ses idées. En attendant, la NASA travaille elle aussi sur des techniques afin de rendre Mars habitable.

 

Mots-clés insolitemars