Un sénateur américain appelle Google à supprimer l’application de thérapie de conversion homosexuelle

Récemment, le sénateur de l’État de New York, Brad Hoylman, a parrainé un projet de loi visant à interdire la thérapie de conversion.

En effet, une application de thérapie de conversion homosexuelle se trouve actuellement sur le Play Store de Google. Cette application a été créée par un groupe religieux du nom de Living Hope Ministries. Elle permet à ses utilisateurs d’accéder à des sermons, des textes religieux et, au moins, à un podcast. L’application présente aussi une section « Aide » qui contient des récits visant à convaincre les utilisateurs homosexuels que leur homosexualité peut être modifiée ou ignorée, ce qui est, selon le sénateur Brad Hoylman, tout à fait inacceptable.

Facepalm

Il déclare que comme Google prévoit d’embaucher ou de détacher environ 7.000 employés à New York, ces derniers devraient rapidement supprimer cette application du Play Store.

« J’espère qu’ils verront le mal que ce genre de message envoie aux enfants et aux familles » a-t-il déclaré.

Une application qui prétend changer l’orientation sexuelle de ses utilisateurs par la prière

Le projet de loi interdisant la thérapie de conversion à New York vient récemment d’être promulgué. New York est ainsi le quinzième État à prohiber la thérapie de conversion.

Une décision logique puisque cette thérapie, qui prétend changer l’homosexualité d’une personne par la prière, est largement discréditée.

Rappelons qu’en décembre 2018, Apple a été contraint de retirer cette même application de son App Store après qu’elle ait suscité un tollé général et une pétition. À ce moment-là, l’application s’adressait particulièrement aux jeunes adultes. Peu après, ce fut au tour d’Amazon de bannir l’application de sa plateforme. Cela ne l’a cependant pas empêché d’élire domicile sur le Play Store de Google.

Une organisation religieuse anti-homosexuelle

Notons que Living Hope Ministries est une organisation religieuse à but non lucratif fondée en 1989 et basée à Arlington, dans l’État de Virginie, aux États-Unis.

Cette organisation anti-homosexuelle a fondé ce qu’elle appelle elle-même un « ministère mondial » qui s’adresse particulièrement à tous « ceux qui recherchent la plénitude sexuelle et relationnelle en Christ ».

Sur le site web du Living Hope Ministries, on peut lire que l’organisation prêche une vision du monde conforme à la bible et « centrée sur le Christ ». En particulier, on constate que l’organisation accorde une place centrale au mariage hétérosexuel.

Pour l’instant, Google n’a pas encore répondu aux demandes de commentaire. On ignore donc si l’application disparaîtra bientôt du Play Store ou pas.

Mots-clés google