Un singe a privé tout le Kenya de courant

Le Kenya n’est pas le plus grand pays du continent africain mais il s’étend tout de même sur un peu plus de 580 000 km2 et il compte environ 42 millions d’habitants. C’est aussi un pays très dynamique, qui attire des milliers de touristes chaque année. Oui, mais s’il fait beaucoup parler de lui en ce moment, c’est surtout à cause de cette surprenante coupure de courant provoquée par un singe.

La scène s’est déroulée au début de la semaine. Un singe se promenait autour du barrage de Gitaru et il s’est mis en tête de grimper sur son toit. Pourquoi ? C’est une très bonne question mais il est le seul à le savoir.

Singe Kenya

Il a suffit d’un singe pour couper le courant à travers tout le Kenya.

Il faut tout de même savoir que ce barrage est un des plus important du pays et il génère à lui seul 225 mégawatts. Pas mal, d’autant qu’il a été construit en 1978 et il n’est donc pas tout jeune.

Personne ne sait comment le singe a pu atteindre le transformateur

D’après le communiqué de presse publié par KenGen, le principal fournisseur d’électricité du pays, notre ami à poils a rapidement atteint le sommet du barrage.

Mais voilà, une fois arrivé en haut, il a malencontreusement glissé et il est tombé dans le transformateur. La chute a provoqué l’arrêt de l’appareil et cela a ensuite conduit à la surcharge de tous les équipements du barrage. Ce dernier a alors perdu plus de 180 mégawatts en un instant, provoquant par la même occasion une coupure de courant dans tout le Kenya.

Personne ne comprend comment cela pu se produire, bien sûr, d’autant que le barrage est protégé par une clôture électrique afin d’éviter que les animaux sauvages ne puissent atteindre les équipements. Il faut croire que notre ami a été plus malin que les hommes qui l’ont installé.

La KenGen n’a évidemment pas l’intention de rester les bras croisés et la compagnie va ainsi prendre une série de mesures pour éviter qu’un tel accident ne se reproduise.

Bon, et le singe alors ? Cela va sans doute vous étonner mais il est toujours vivant. Il a d’ailleurs été recueilli par les militants de l’organisation Kenya Wildlife Service et il sera prochainement remis en liberté. Reste à savoir s’il aura envie de renouveler l’expérience.

Mots-clés énergieinsolite