Un Sphinx a été découvert en Egypte à Kom Ombo

Ces derniers mois, le Ministère des Antiquités égyptiennes a annoncé une série de découvertes de statues de Sphinx. La dernière en date est une exquise statuette d’environ 28 centimètres de large et 38 centimètres de haut. L’œuvre d’art est faite en grès, une roche sédimentaire détritique, issue de l’agrégation et la cimentation de grains de sable. D’après les experts, elle date de l’époque de la dynastie ptolémaïque.

Les chercheurs l’ont découvert dans le cadre d’un programme archéologique consistant à, drainer les eaux souterraines du temple pharaonique de Kom Ombo, une ville située près de la vallée du Nil. La statue montre un visage humain réaliste avec un regard perçant. Cet objet vieux de milliers d’années a été remarquablement conservé.

D’après Mostafa Waziri du Ministère local des Antiquités, les chercheurs vont mener des études approfondies sur la statue de l’animal mythique. La figurine sera ensuite conservée et exposée au Musée national de la civilisation égyptienne à Fustat.

Une statue de Sphinx semblable à celle de Gizeh

D’après Abdel Moneim Saeed, secrétaire général du Conseil suprême des antiquités, la trouvaille serait liée à la dynastie ptolémaïque qui avait gouverné l’Égypte entre 305 et 30 av. J.-C.

Le mois dernier, le Ministère égyptien des Antiquités a annoncé la découverte d’une statue de Sphinx similaire à celle de Gizeh. Le monument aurait été trouvé par des ouvriers de la voirie lors des rénovations d’une route dans le gouvernorat de Louxor.

Deux autres statues faites en grès

Le temple de Kom Ombo est divisé en deux sections. La partie nord était dédiée à Horus, le dieu à tête de faucon et la moitié Sud était consacrée à Sobek, celui qui a la tête d’un crocodile. La statue de sphinx a été découverte dans la partie sud.

Dans la même section, il y a deux mois, les chercheurs ont également trouvé deux sculptures faites en grés du roi Ptolémée V dont le règne a duré de 204 à 181 av. J.-C. Ses actes nobles ont été transcrits sur la célèbre pierre de Rosette par les prêtres. Celle-ci a permis aux experts d’étudier l’ancienne écriture égyptienne.

Le temple avait été construit par Ptolemy VI Philometor, le roi qui a succédé à Ptolémée V. Les travaux ont ensuite été poursuivis par les autres souverains qui lui ont succédé.

Mots-clés archéologieégypte