Clicky

Un trader en cryptomonnaie s’est fait kidnapper et torturer pour ses bitcoins

En Afrique du Sud, un homme d’affaires du nom d’Andrew a été victime d’une affaire bien sordide. Dans un témoignage rapporté par le journal local Soweto Urban, l’homme raconte qu’il a été enlevé et séquestré par cinq individus non identifiés qui voulaient lui voler ses bitcoins.

La victime raconte que ses ravisseurs, trois hommes et deux femmes, lui ont fait subir de nombreuses tortures dans le but de lui faire avouer le mot de passe de son portefeuille Bitcoin.

Bitcoin

Après des heures de violence et de menaces de mort, la victime a fini par céder et transférer la totalité de son argent virtuel sur le compte de ses tortionnaires : soit environ 60 000 dollars.

Andrew a ensuite été relâché par ses kidnappeurs. Alors que la police mène l’enquête, il est actuellement hospitalisé dans l’unité de soins intensifs de l’Alberton Union Hospital.

Tombé dans un piège

Spécialisé dans le trading en cryptomonnaie, Andrew a attiré l’attention de ses tortionnaires qui l’ont alors contacté sur Facebook pour l’inviter à faire une conférence sur son métier, en présence de quelques personnes, soi-disant très intéressées par les cryptomonnaies.

Une fois arrivée au lieu du rendez-vous, la victime raconte qu’elle a été attaquée par derrière et que son agresseur l’a étourdi en lui plaquant un tissu imbibé de chloroforme sur le visage. A son réveil, Andrew s’est retrouvé ailleurs face à cinq individus qui menaçaient de le tuer s’il ne leur donnait pas les codes de son compte bancaire et ceux de son portefeuille Bitcoin.

Torturé pour des Bitcoins

Les tortionnaires d’Andrew sont parvenus à lui soutirer près de 60 000 dollars en bitcoin, soit environ 53 000 euros. La victime affirme également que ses bourreaux lui ont aussi volé 200 dollars en liquide, plus ses deux iPhone ainsi que ses ordinateurs portables.

Les criminels sont actuellement recherchés par les autorités sud-africaines, mais ils n’ont pas encore été retrouvés. Pour rappel, une affaire plus ou moins similaire s’est produite à Cap Town au mois de septembre 2018.

Cette fois-ci, c’est un homme de 65 ans qui a été enlevé. Les kidnappeurs avaient exigé la rançon de 50 bitcoins avant de le relâcher 50 jours plus tard.

Mots-clés cryptomonnaies

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !