Un ufologue pense – encore – avoir découvert des cadavres d’aliens sur Mars

Y a-t-il des aliens vivant sur Mars ? Les ufologues affirment que oui, et ils n’hésitent pas à donner des “preuves” de leur croyance dans les clichés publiés par la NASA. Cette fois encore un adepte de la théorie des aliens pense avoir découvert une nouvelle preuve de l’existence des extraterrestres sur Mars.

Il s’agit de Steve M., 56 ans, un fonctionnaire à la retraite originaire du Kent, au sud-est de Londres (Angleterre).

Alien Mars

Steve M. pense que cette forme indistincte est en réalité le cadavre d’un alien.

La NASA aurait-elle photographié des cadavres d’aliens ?

Steve a parcouru des milliers de photos prises par le Mars Rover de la NASA dans le but de déceler la moindre trace d’extraterrestre. Et il a fini par tomber sur quelque chose : des objets d’aspect mystérieux qui, selon lui, sont des cadavres d’aliens sur la planète rouge. Les photos en question semblent en effet montrer ce qui ressemble à un corps humain couché sur le dos, avec une tête et des membres.

Steve a baptisé ces aliens des « pâles », au lieu des fameux « gris ». Il les décrit comme des êtres humanoïdes à la peau très blanche, avec de grands yeux. L’ufologue affirme n’avoir utilisé aucun logiciel de retouche photo pour manipuler les images. Il admet en outre que tout le monde ne sera pas d’accord avec lui, mais est convaincu qu’il s’agit bien là d’une preuve de l’existence de la vie sur Mars. Selon lui, la NASA le sait, mais refuse de rendre l’information publique.

Cette nouvelle affirmation de l’existence d’extraterrestres sur Mars vient s’ajouter à la liste des nombreuses autres assertions similaires faites par les ufologues. Et il faut dire que certaines de leurs « preuves » ont vraiment de quoi jeter le doute dans l’esprit du plus sceptique d’entre nous. Car la tendance à voir des formes familières dans n’importe quel environnement est propre à l’être humain. Ce phénomène est connu sous le nom de paréidolie.

C’est quoi la paréidolie ?

Le mot paréidolie est tiré du grec ancien « para » qui signifie « à côté de », et de « eidôlon » qui signifie « apparence, forme ». Il s’agit d’un phénomène psychologique qui a tendance à nous pousser à transformer les informations fournies par la rétine ou l’ouïe en choses connues. C’est ce phénomène qui nous pousse souvent à identifier une forme familière dans un nuage, un paysage ou une tache d’encre ; des mots familiers dans une chanson dont on ne comprend pas les paroles, ou une voix humaine dans un bruit.

La paréidolie  est induite par la tendance qu’a notre cerveau à structurer son environnement en permanence, quitte à transformer des choses inconnues en objets connus. Les paréidolies visuelles se classent ainsi dans la catégorie des illusions d’optique. Sans chercher à me mettre les ufologues à dos, la paréidolie peut facilement nous faire voir des aliens là où il n’y en a pas en réalité. Et on peut facilement trouver des exemples en passant en revue les découvertes faites par les ufologues ces dernières années.

Aliens photographiés sur Mars, ou simples paréidolies visuelles

L’exemple le plus marquant des effets de la paréidolie est le fameux visage sur Mars : Cydonia Mensae, photographié par la sonde de la NASA Viking 1 le 25 juillet 1975, durant sa trente-cinquième orbite. La sonde a en effet photographié un étonnant relief ressemblant au visage grimaçant d’un être venu d’ailleurs. Cydonia Mensae a naturellement suscité beaucoup de controverse. Mais de nouvelles photos prises dans les années 90 par le Mars Global Surveyor ont finalement montré qu’il s’agissait simplement d’une colline érodée par le temps.

Un autre exemple est la main d’extraterrestre repérée à la surface de la planète rouge par Scott C. Waring, un ufologue bien connu qui publie régulièrement des posts sur de prétendues observations. La supposée « main » d’alien est visible sur une photo renvoyée sur Terre par le rover Curiosity de la NASA. Si Waring pense qu’il s’agit de la main d’une petite espèce d’extraterrestre qui vivait autrefois sur Mars, tout porte à croire qu’il s’agit une fois de plus d’un leurre de la paréidolie.

Le même Waring avait également fait parler de lui en publiant un article dans lequel il prétendait avoir identifié le cadavre d’un extraterrestre sur Mars. Le supposé cadavre d’alien se trouverait sur une vue panoramique réalisée en 2014 par Neville Thompson à partir des photos prises par l’un des rovers martiens. En fait, le prétendu cadavre n’est en réalité qu’un ensemble composé de plusieurs rochers à l’apparence banale.

Terminons par ce que les conspirationnistes ont identifié dernièrement comme étant le QG des aliens sur Mars, sur des images prises de la surface de la planète rouge par la NASA. Un autre exemple de paréidolie que les ufologues ont considéré comme une preuve de l’existence des aliens.