Un virus se propage sur Facebook Messenger

Facebook Messenger est actuellement l’une des plateformes de discussion les plus utilisées au monde. Très récemment, un malware a commencé à se propager sur le service en attaquant les smartphones, les ordinateurs et tout autre appareil sur lequel l’utilisateur utilise l’application. La prudence est de mise, d’autant que ce virus sait se faire très discret.

Ce nouveau virus appelé « eko » se met sous forme d’un lien avec votre prénom suivi d’une vidéo envoyée par vos contacts. Il se sert également de votre photo de profil comme image d’illustration. Vous êtes redirigé vers un site douteux lorsque vous cliquez dessus.

Facebook

De nombreuses personnes se sont déjà fait avoir par ce virus et il sévit encore à l’heure où sont écrites ces lignes.

Des communiqués de vigilance sur le web

Actuellement, personne n’a encore trouvé de vraie solution pour arrêter la propagation du virus eko sur Facebook Messenger. Les autorités compétentes telles que la gendarmerie nationale et le ministère de l’intérieur se sont donc mis à poster des messages de prévention à l’intention des utilisateurs de Facebook.

Dans les messages, ils recommandent aux gens de ne surtout pas cliquer sur le lien envoyé par leurs amis. Dans le cas où la personne a déjà cliqué sur le lien, un court tutoriel indiquant la façon de supprimer le virus de son appareil est indiqué.

Comment remédier à ce virus ?

En vous rendant sur le lien douteux, le site vous demande d’installer une extension. Lorsque vous installez l’extension, vous permettez également au virus de s’installer sur votre ordinateur. Le hacker a donc le pouvoir d’accéder à votre navigateur, à votre système d’exploitation et aux autres éléments en cours d’utilisation sur votre appareil.

Heureusement, ce virus peut tout à fait être supprimé de votre appareil. Pour ce faire, rendez-vous dans votre navigateur et supprimez tout simplement l’extension que vous avez installée. Tout devrait normalement se remettre en ordre, mais pensez quand même à changer vos mots de passe pour plus de sécurité.

Heureusement, le virus « eko » n’agit que pour gagner de l’argent en redirigeant son hôte dans des pages publicitaires. Il serait sans temps que Facebook renforce sérieusement ses mesures de sécurité afin d’éviter tout incident de ce genre à l’avenir.