Un YouTubeur poursuivi pour avoir évoqué des techniques de triche sur Fortnite

Epic Games a porté plainte contre le Youtubeur propriétaire de la chaîne Golden Modz. Accusé d’atteinte au droit d’auteur pour avoir mis en ligne des vidéos servant à tricher sur Fortnite, celui-ci a écopé d’une sanction sévère.

Brandon Lucas est sans aucun doute l’un des Youtubeurs les plus connus actuellement. S’il est si célèbre, c’est grâce à sa chaîne Youtube Golden Modz qui compte pas moins de 1,8 million d’abonnés. Il s’agit d’une chaîne qui est réputée pour ses vidéos évoquant des techniques de triche sur de nombreux jeux, dont Fortnite. Contrairement à certains éditeurs, Epic Games semble très sensible à ce sujet, considérant qu’une telle pratique est susceptible d’impacter négativement son chiffre d’affaires.

Pour faire valoir ses droits, la société basée en Caroline du Nord n’a pas hésité à trainer le Youtubeur devant la justice.

Il faut savoir qu’avant d’entreprendre cette démarche légale, Epic avait demandé à YouTube de supprimer les vidéos concernées. Cependant, Lucas s’était opposé à la requête. Face à cette résistance du propriétaire de la chaîne Golden Modz, l’entreprise a donc décidé d’aller plus loin.

Un deuxième accusé visé par la plainte

Dans la plainte déposée devant la cour fédérale de Caroline du Nord, Epic Games accuse le Youtubeur de violation des droits d’auteur. La société a également désigné le Youtubeur Colton Conter, alias « Exentric », en tant que deuxième accusé.

Le nom de ce dernier a été cité en raison de ses apparitions occasionnelles dans les vidéos postées sur la chaîne. D’ailleurs, dans leurs vidéos, les deux hommes n’ont pas hésité à qualifier leurs astuces et bidouilles de « pouvoirs magiques », informant même les internautes du lieu où les acheter.

Une injonction permanente

Au début, les accusés avaient demandé un rejet de la requête effectuée par Epic auprès du tribunal. Une demande que les juges n’ont pas prise en compte, et ce, en dépit du fait qu’Exentric avait déclaré sous serment que les vidéos postées ne lui appartenaient pas. Selon les juges, « Lucas a publiquement montré à des tiers l’utilisation d’un logiciel de triche ». Une accusation qui a valu aux deux hommes une injonction permanente les empêchant de publier des vidéos en lien avec Epic.

Comme le souligne Torrent Freak, les documents récapitulant le verdict ne mentionnent aucune peine pécuniaire. Il est possible que Lucas ait accepté d’indemniser Epic Games à l’amiable. En tout cas, celui-ci encourt 5 000 dollars de dommages-intérêts au cas où l’une des conditions de l’injonction convenue serait violée.

Mots-clés fortnite