Clicky

Une blogueuse condamnée pour une chanson révisionniste

Alison Chabloz, âgée de 53 ans, est une chanteuse, une pianiste ainsi qu’une guitariste d’origine britannique. Après s’être fait remarquer pour une photographie où elle effectuait le geste de la « quenelle », elle a été chassée du Festival d’Édimbourg. Aujourd’hui, elle rencontre de nombreuses difficultés pour se produire.

Néanmoins, le 24 septembre 2017, elle a pu présenter ses « Chansons de la Shoah » lors d’un meeting à Londres. Cet évènement s’est tenu à Grosvenor Hotel. C’est à cette occasion qu’elle a chanté ses réflexions sur la Shoah et cité le professeur Faurisson.

YouTube

Ses chansons décrivent Auschwitz comme un parc à thème et l’Holocauste comme un « Holohoax ». À présent, elle fait face à la justice pour une accusation portant sur la diffusion de matériel antisémite.

Des antécédents avec la justice

Le nom d’Alison Chabloz est apparu une première fois dans les médias après qu’elle ait effectué une quenelle au Festival Edinburgh Fringe en 2015. Elle a également été arrêtée et interrogée pour suspicion de harcèlement en ligne de deux de ses critiques. Toutefois, son avocat a déclaré qu’aucune preuve de ce type de harcèlement n’a été présentée au cours de l’interrogatoire.

En dépit de ces innombrables scandales la concernant, elle a aussi été une victime de harcèlement et d’abus ciblés venant de plusieurs  pro-Israéliens ainsi que d’une foule de « trolls » anonymes et de personnes se réclamant de la « justice sociale ».

L’enquête a été ouverte au début de l’année 2017 après qu’elle eut reçu plusieurs envois postaux non désirés.

Une accusation ciblant la chanson « Survivors »

La vidéo de la chanson « Survivors » est visible sur YouTube, elle a recueilli beaucoup de vues.

La traduction de l’extrait de la chanson donne : « Les prétendues chambres à gaz hitlériennes et le prétendu génocide des Juifs forment un seul et même mensonge historique, qui a permis une escroquerie politique et financière gigantesque dont les principaux bénéficiaires sont l’État d’Israël et le sionisme international et dont les principales victimes sont le peuple allemand pas leurs dirigeants et le peuple palestinien dans leur intégralité. »

Dans un autre couplet, elle s’en prend vivement à Anne Frank et à sa famille ou encore à d’autres figures emblématiques de cette époque sombre telles que  Élie Wiesel, lauréat du prix Nobel de la paix et survivant à l’Holocauste.

Son audience s’est tenue le 15 décembre 2017. Mme Alison Chabloz est restée sur le banc des accusés lorsqu’une vidéo a été montrée à la cour de magistrat de Westminster. Pendant que la vidéo tourne, les partisans présents riaient et applaudissaient.

L’artiste a reconnu le caractère offensant de sa chanson, tout en se justifiant par le fait qu’il s’agissait d’une satyre comique. Elle a ensuite écrit sur son blog qu’elle était réduite au silence par le « lobby juif britannique ».

Le procès continuera dans ces prochaines semaines.

Mots-clés justiceweb