Une centrale nucléaire allemande a été infectée par plusieurs virus

Le nucléaire a de nombreux détracteurs et cela se comprend aisément. Tchernobyl et Fukushima sont encore dans tous les esprits. En ce moment, tous les regards sont d’ailleurs tournés vers la Belgique mais l’Allemagne a aussi été confrontée à un incident assez inquiétant. Les autorités se sont en effet rendues compte qu’une centrale nucléaire allemande a été infectée par plusieurs virus.

La centrale en question est située à Gundremmingen, dans la partie sud du pays, et elle appartient à la compagnie Kernkraftwerk Gundremmingen GmbH, ou KGG pour les intimes.

Hack centrale nucléaire

Une centrale nucléaire allemande a été infectée par des malwares.

Cette précision a son importance car cette centrale est la plus performante de toutes sur le territoire allemand.

La centrale touchée est située à Gundremmingen

Elle a été construite au milieu des années 70 et elle comporte deux réacteurs capables de produire 1 344 MW. En tout, la centrale a produit un peu plus de 400 milliards de kWh depuis sa mise en fonction et elle couvre environ 30 % des besoins du land de Bavière.

Un land qui compte tout de même plus de 12 millions d’habitants.

Il faut d’ailleurs savoir que la centrale a perdu un réacteur en janvier 1977 suite à une défaillance électrique. Deux courts-circuits ont en effet privé le réacteur de sa source d’alimentation externe, provoquant par la même occasion son arrêt d’urgence.

Le réacteur a ensuite été noyé par 300 mètres cubes d’eau et il a été jugé irréparable ensuite. Les autorités allemandes ont donc décidé de l’arrêter et de le démanteler. C’est la seule fois que l’Allemagne a été confrontée à un incident nucléaire.

Depuis, KGG procède à des vérifications régulières et les techniciens de la compagnie passent régulièrement sur les ordinateurs de la centrale pour vérifier que tout est en ordre.

Il n’y a habituellement aucun souci mais cette fois les choses sont un peu différentes car ces techniciens ont trouvé plusieurs malwares sur des lecteurs amovibles au début de la semaine, des malwares tels que W32.Ramnit ou encore Conficker.

Ils ne savent pas comment ces programmes malveillants ont pu se retrouver là mais ils ont immédiatement déconnecté les lecteurs des ordinateurs et ils ont ensuite procédé à une vérification complète de tous ordinateurs présents sur place.

Une vérification qui n’a rien donnée. Pas officiellement du mois.