Une chambre cachée a été découverte dans le palais de l’Empereur Néron

Néron est le cinquième et dernier empereur romain de la dynastie Julio-Claudienne. Son règne débuta à l’an 54 pour se terminer à l’an 68 (apr. J.-C.) lorsqu’il fut dépossédé de son pouvoir et qu’il se suicida. Il est célèbre pour avoir bâti un vaste palais après l’incendie de Rome de juillet 64. Un immense palais dont les vestiges existent encore et qui n’a visiblement pas livré tous ses secrets.

En effet, alors qu’ils faisaient des travaux de restauration, des archéologues ont découvert dans le palais de l’empereur Néron une vaste chambre secrète souterraine ornée de peintures murales représentant à la fois des créatures réelles et mythiques.

neron

Crédits Pixabay

La « Sphinx Room » aux peintures intrigantes

La chambre secrète découverte dans le palais de l’empereur Néron a été baptisée « Sphinx Room » (Salle du Sphinx) par les archéologues du fait d’une peinture représentant un « sphinx silencieux et solitaire » au-dessus duquel trône ce qui semble être un bétyle, une pierre sacrée.

Les autres peintures reparties sur les murs de la pièce représentent des centaures qui dansent, dont certains portants des instruments de musique, des représentations du dieu Pan aux jambes de chèvre, de même que des oiseaux et des créatures aquatiques, dont des hippocampes.

On a également la peinture d’un guerrier armé d’un arc, d’un bouclier et d’une épée en train de combattre une panthère, le tout encadré par des éléments végétaux et des arabesques, dans des tons rouge et ocre, avec des traces de dorure.

Une chambre qui n’a pas encore livré tous ses secrets

C’est lors de travaux de restauration de la Domus Aurea, ou « Maison Dorée » (le nom donné au palais de l’empereur Néron) que les archéologues ont découvert accidentellement la Sphinx Room. L’énorme palais à l’architecture somptueuse est composé de 300 salles qui s’étendent sur les collines palatines, esquiline, oppienne et caélienne, sur plus de 300 hectares.

Une grande partie de la pièce est encore remplie de saleté recouvrant des parties des murs et très probablement des sections de peinture murale.

Des travaux supplémentaires seront donc nécessaires pour que la chambre secrète du palais de l’empereur Néron révèle tous ces secrets. Mais pour l’heure aucune fouille n’est prévue, car retirer la saleté pourrait déstabiliser le complexe.

Mots-clés archéologie