Une créature marine assez rare a été retrouvée sur une plage de Washington

La semaine dernière, une mystérieuse créature a été recueillie dans le sable de Long Beach, dans l’État de Washington. Ce sont des riverains qui ont alerté le Seaside Aquarium de l’Oregon de la présence de l’animal. Arrivés sur les lieux, les scientifiques de l’organisation ont été surpris.

Ils ont parlé d’une découverte « incroyablement rare ». En effet, ils ont été témoins de la présence d’une anguille serpent du Pacifique vivante bien loin de son habitat initial.

Vendredi dernier, l’Aquarium a annoncé la trouvaille sur Facebook. L’institution a expliqué que l’animal était trop léthargique pour être renvoyé à la mer. Le personnel l’on donc recueilli et isolé dans un bac à réchauffement lent pour le rendre plus confortable. De plus, les scientifiques ont constaté que la créature était blessée et nécessitait des soins.

« Lorsque nous sommes arrivés, nous avons découvert le poisson, qui était remarquablement encore vivant, et l’avons plongé dans l’eau de mer », a déclaré l’Aquarium. « Il y a quelques dommages sur ses nageoires pectorales que nous espérons guérir. »

Une espèce répandue dans le centre est et le sud-est de l’océan Pacifique

Il y a lieu de noter que la découverte n’est pas tout à fait une première. Deux anguilles serpent du Pacifique ont déjà été retrouvées sur la plage de l’Oregon. Néanmoins, selon le département des ressources halieutiques et fauniques de l’Oregon, toutes deux ont été retrouvées mortes.

Habituellement, ces anguilles marines et subtropicales se déplacent du Pérou vers le nord de la Californie. Elles sont bien connues dans le centre-est et le sud-est de l’océan Pacifique, notamment en Californie, aux États-Unis, au Pérou, dans le golfe de Californie, au Mexique, aux îles Galapagos, en Colombie, en Équateur, au Costa Rica, au Salvador, au Honduras et au Guatemala, au Nicaragua et au Panama.

Aucune menace identifiée, mais une population en déclin

Découverte par Johann Jakob Kaup en 1856, l’anguille serpent du pacifique est connue sous le nom scientifique d’Ophichthus triserialis. Leur habitat peut atteindre une profondeur maximale de 155 mètres. Elles aiment bien s’enfouir dans des terriers dans le sable ou la boue.

En moyenne, elles mesurent 80 centimètres de longueur. Néanmoins, certains mâles atteignent une longueur maximale de 115 centimètres. Elles se nourrissent essentiellement de poissons, de crevettes et de bivalves osseux. L’Ophichthus triserialis est inoffensive pour l’humain. L’épithète « triserialis », qui signifie « à trois rangs » en latin, provient de leur motif tacheté.

L’espèce est largement répartie. Jusqu’ici, malgré le fait que sa population diminue, aucune menace évidente n’a été identifiée. De ce fait, elle est catégorisée parmi les préoccupations mineures par l’UICN.

Mots-clés insolite