Une cyberattaque simulée pour tester les ministres européens

La technologie est une arme à double tranchant. Elle peut à la fois servir à faciliter la vie de l’humanité, mais aussi à la détruire. Les forces de l’ordre sont donc dans le devoir de se tenir préparées face aux éventuelles menaces de cyberattaques. Le 07 septembre 2017, les ministres de la Défense des pays membres de l’Union européenne ont donc été confrontés à un exercice de simulation d’une cyberattaque grandeur nature.

Des banques, des institutions ainsi que de nombreuses grandes entreprises ont déjà été confrontées à ce type de simulation organisé par l’Agence européenne de cybersécurité ou European Network and Information Security Agency en octobre 2014 suite à la première phase du programme « cyber-Europe 2014 ».

Sécurité IA

Cet exercice est d’une grande importance puisque les hackers sont de plus en plus ingénieux chaque année.

En quoi consiste cette simulation ?

Cette simulation de cyberattaque grandeur nature a été organisée à Tallinn, en Estonie, le pays en tête de la présidence de l’Union européenne. Elle avait pour but d’évaluer la réactivité et la capacité de prise de décision des ministres européens face à une cyberattaque de grande envergure.

La simulation a été organisée sur un total de 90 minutes. Pendant cette période, les ministres ont fait face à une crise dans laquelle les hackers sont arrivés à pirater la mission navale en Méditerranée et à décomposer la communication sur les réseaux sociaux dans le but de créer des mouvements de protestation violents.

Comment s’est passée la simulation ?

Pendant cette simulation, les ministres ont dû se débrouiller seuls, même si ce ne serait pas le cas dans le cadre d’une vraie attaque. Ils ont dû répondre à une série de questions à choix multiples sur les décisions qu’ils prendraient en cas de cyberattaque.

Cette simulation n’a donc pas pour objet de reproduire toutes les conditions réelles en cas de cyberattaque criminelle. Elle a surtout servi à préparer les ministres à prendre les décisions adéquates face à des situations de crise encore jamais vécues en Europe.

Ce type d’attaque peut arriver à tout moment. Les responsables de la cybersécurité devraient donc prendre des mesures plus strictes afin de contrer les hackers.

Mots-clés europesécurité