Une enquête révèle que le secteur technologique s’implique de plus en plus dans le domaine de la fertilité

FertilityIQ, une plateforme en ligne mettant en relation les couples ayant des problèmes de reproduction avec des médecins, a révélé que certaines entreprises technologiques investissaient dans les traitements de fertilité attribués aux couples de même sexe.

La plateforme a effectivement mené une enquête auprès de 30.000 patients sous traitement de fécondation in vitro (FIV). Ces patients bénéficient de l’aide de leurs employeurs qui leur allouent une aide ou les soutiennent dans le cadre, notamment, des procédures de FIV et de congélation des œufs.

Parmi les entreprises en tête de liste dans cette politique d’aide aux traitements de la fertilité pour les employés figurent Analog Devices et eBay. Ces deux entreprises proposent aux salariés un nombre illimité de traitements en FIV sans obligation de préautorisation. En d’autres termes, les travailleurs n’ont pas besoin d’avoir l’aval des prestataires d’assurance pour accéder à certains traitements médicaux.

Facebook et Apple s’impliquent aussi dans le domaine de la fertilité

Selon le cofondateur de FertilityIQ, Jake Anderson, cette préautorisation a toujours été un moyen d’empêcher les couples homosexuels d’accéder aux traitements de la fertilité.

Outre ces deux entreprises, Spotify, Adobe, Lyft, Facebook et Pinterest figurent aussi dans la liste des sociétés les mieux classées.

Anderson, un ancien investisseur en Internet grand public chez Sequoia Capital a expliqué que bon nombre de personnes croient à tort que le secteur technologique n’a cure des valeurs familiales. Pourtant, la réalité est toute autre. C’est le cas par exemple de Facebook et Apple qui ont donné l’exemple dans le domaine de la fertilité en payant leurs employés pour geler leurs œufs en 2014. À partir de là, les petites entreprises, comme Uber, Airbnb ou encore Lyft, ont aussi suivi le mouvement en offrant aux femmes ce dont elles avaient besoin dans le domaine de la reproduction. Et ce, afin de rivaliser avec les grandes entreprises.

Un moyen de fidéliser et de rendre loyaux les employés

Anderson et son épouse, Deborah Anderson, cofondatrice elle aussi de Fertility IQ, ont constaté une hausse dans l’implication des entreprises en 2018, comme dans le mouvement #MeToo, par exemple, auquel se sont joints des entreprises telles qu’Uber, Vice Media ou encore Under Armour.

Actuellement, près d’un Américain sur sept souffre de problèmes d’infertilité, augmentant ainsi le nombre de patients ayant recours aux procédures de FIV.  Pourtant, l’enquête de FertilityIQ révèle que le coût actuel d’un cycle de FIV est de 22.000 dollars, soit une somme considérable pour les patients.

Pour les entreprises technologiques, le fait de payer la note est un moyen plus sûr et efficace d’avoir la loyauté et la fidélité de leurs employés.

Mots-clés médecinesanté