Clicky

Une IA pour tromper les arnaqueurs du web

Les arnaqueurs, appelés aussi brouteurs ou scams, sont nombreux sur internet. Ils trouvent leurs victimes en envoyant un mail à de nombreuses adresses différentes. Généralement, ils appâtent les internautes au moyen d’une somme conséquente afin de leur soutirer des informations personnelles, voire de l’argent. Dernièrement, une Intelligence Artificielle a été élaborée dans l’objectif de les malmener.

L’algorithme a été conçu par une organisation indépendante et à but non lucratif néozélandaise nommée Natsafe. De ce fait, le produit est accessible gratuitement. Baptisé Re : scam, celui-ci est concrètement un chatbot. Il a pour rôle de discuter avec les arnaqueurs en détournant la conversation pour qu’elle devienne interminable.

Re:Scam

Ainsi, Re : scam fera perdre du temps aux brouteurs. Elle est actuellement testée en Nouvelle-Zélande. Pour l’instant, seule la version en anglais est disponible.

Loin du robot froid et distant

Si l’internaute souhaite y recourir, il lui suffit de renvoyer le mail suspicieux à cette adresse : me@rescam.org. L’intelligence artificielle se chargera ensuite du reste. Elle va jouer le jeu en posant à l’arnaqueur une dizaine de questions, et tel sera pris qui croyait prendre.

L’algorithme est assez perfectionné pour être capable de ne pas se faire repérer. Pour cela, il utilise une multitude d’identités différentes. De plus, pour ne pas paraître comme un robot, il fait intentionnellement des fautes d’orthographe.

Il est également capable de faire de l’humour.

Une IA à la disposition des internautes

L’ONG Netsafe est présidée par Martin Cocker. « Nous nous inquiétons de la croissance du nombre d’e-mails d’arnaques, alors que les victimes sont pour la plupart complètement impuissantes », a-t-il expliqué. Il estime que, désormais, les internautes qui font face à ce problème ne se retrouveront plus démunis.

L’ONG a publié un exemple qui illustre le fonctionnement de Re : scam.

Ainsi, le message louche demande des informations bancaires. Les contreparties seraient la somme de cinq millions de dollars par semaine ainsi que l’adhésion au groupuscule secret des illuminatis.

Re : scam a répondu par une question : « est-ce que les illuminatis organisent des soirées bingo ». Elle a également suggéré d’envoyer, de manière successive, les chiffres associés à son compte en banque.

 

Mots-clés web