Une immersion virtuelle pour sensibiliser contre l’arme nucléaire.

La réalité virtuelle nous permet de vivre des sensations extraordinaires : qu’il s’agisse de se retrouver nez à nez avec un requin, de se plonger dans un monde imaginaire ou encore de vivre des expériences époustouflantes.

Le groupe Nobel Media, la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires ICAN et le studio de création Tomorrow Never Knows ont décidé de se servir de ce merveilleux outil technologique pour atteindre un objectif plus terre-à-terre : abolir les armes nucléaires.

L’idée est d’immerger les gens en 1945 et plus précisément à la date du 6 août où l’Amérique larguait une bombe atomique sur Hiroshima.

Cette expérience unique, qui prend en même temps la forme d’un mémorial et d’une conférence, s’intitule The Day The World Changed ou Le jour où le monde a changé.

Ce projet a été porté par Gabo Arora en qualité de fondateur et Saschka Unseld en tant que cocréateur. Il a été présenté pour la première fois au Tribeca Film Festival 2018.

Une expérience inébranlable et inconfortable

The Day the World Changed est une expérience sombre qui révèle les ravages de la guerre nucléaire. Il ne s’agit pas d’un film futuriste ou apocalyptique, mais d’un documentaire témoignant d’une histoire qui a bien eu lieu dans le passé et qui montre les conséquences de la guerre.

Cette expérience pointe du doigt les puissances militaires du monde ainsi que leur obsession pour l’armement nucléaire. Selon Gabo Arora, nous vivons actuellement à une époque où les dirigeants et commandants en chef réclament ouvertement plus d’armes nucléaires sans même penser aux ravages qu’elles peuvent engendrer.

Un hommage aux victimes de la guerre

En visionnant The Day the World Changed, les gens se trouveront immergés dans ce monde de guerre. Ils pourront également interagir avec des artefacts flottants qui représentent les souvenirs des personnes qui ont perdu la vie ce jour-là. En les touchant, les gens apprendront leur histoire poignante.

L’objectif de cette expérience n’est pas seulement d’appeler à la fin de la guerre et de la course aux armements nucléaires. Par la projection de ce film mémorial et documentaire, les créateurs du projet donnent parole aux victimes de la guerre. Comme les survivants d’Hiroshima sont à présent tous décédés, cette expérience s’avère être un moyen de faire perdurer leurs histoires et leurs souvenirs.

The Day the Word Changed montre également quel scénario nous risquerions de revivre si les dirigeants poursuivent cette course aux armes nucléaires.