Une majorité de joueurs européens ne seraient pas intéressés par le jeu en streaming

Selon une récente étude, 70% des joueurs de plusieurs pays d’Europe ne manifesteraient qu’un intérêt tout relatif pour les services de jeu en streaming. 31% des répondants ont déclaré préférer l’obtention d’un jeu en boîte plutôt que d’y accéder de manière distante et dématérialisée.

Avec le forcing réalisé par plusieurs entreprises pour imposer, petit à petit, un modèle économique où les joueurs pratiqueraient leur loisir par abonnement, on a pu commencer à croire que les PS Now, Xbox Game Pass et autres futurs Stadia et xCloud s’inscrivaient dans un futur réellement désiré par le public.

LeStream

Et pourtant, à en croire une étude de marché menée par le cabinet Ipsos MORI (et les résultats rapportés par GamesIndustry.biz), les joueurs seraient finalement assez peu à se montrer intéressés par le jeu en streaming. Au niveau européen, 70% des joueurs britanniques, français, allemands et espagnols n’auraient ainsi que faire de ces nouveaux services.

15% des joueurs UK, FR, DE et ES intéressés par le jeu en streaming

Seuls 15% des joueurs interrogés seraient partants pour souscrire à ces plates-formes où l’accès à un large catalogue de titres est défini par une somme fixe à payer chaque mois, sans possibilité de disposer physiquement de ce contenu. 3% ont indiqué être « très intéressés ».

Dans le détail, les joueurs britanniques sont apparus les plus curieux avec 23% de réponses positives (et certes 5% de joueurs encore plus emballés). Suivent, ex-æquo, la France et l’Espagne avec 14% de joueurs donnant leur chance au jeu en streaming. L’Allemagne ferme la marche avec 10% de participants non fermés à cette perspective.

La France se veut le marché le moins confiant avec ainsi seuls 37% de joueurs estimant disposer d’une suffisamment bonne connexion pour profiter au mieux de ces services. D’une manière générale, 31% des Européens interrogés préfèrent leurs jeux en boîte à du vent jouable et seuls 22% considèrent que la valeur des jeux proposés justifierait le coût demandé.

Autre point intéressant, un joueur sollicité sur deux dans le cadre de cette étude vit dans un foyer où à au moins cours un service par abonnement. Netflix fait la course en tête (30%), suivi de près par Amazon Prime (27%) et, d’un peu plus loin, par Spotify (12%).

Mots-clés stadiastreaming