Une météorite de 30 tonnes a été retrouvée en Argentine

L’Argentine fait la une de tous les médias scientifiques depuis le début de la semaine et cela n’a rien de surprenant, car une nouvelle météorite a été retrouvée à Charata, une ville située dans la province de Chaco. Elle pèse un peu plus de trente tonnes et elle est donc la seconde plus grosse météorite retrouvée sur le continent américain.

Charata est une petite ville tranquille. Elle comptait en effet un peu plus de 27 000 habitants lors de son dernier recensement en 2012. Ce n’est pas énorme, mais cela fait tout de même d’elle la ville dans la plus importante dans le sud-ouest de la région de Chaco.

Météorite Argentine

Voici une photo de la météorite. Crédits : Astronomy Association du Chaco.

Cette ville a été fondée en 1914 et elle est située à quelques kilomètres du fameux Campo del Cielo.

Une nouvelle météorite a été découverte à Campo del Cielo

Si ce terme n’évoque rien en vous, alors sachez qu’elle fait référence à une zone s’étendant sur plusieurs dizaines de kilomètres carrés, une zone criblée d’une vingtaine de cratères créés par la chute des fragments d’une météorite il y a entre 4 000 et 5 000 ans de cela.

Les premiers écrits mentionnant cette zone remontent au seizième siècle et plus précisément à 1576. Le gouverneur d’une province située au nord de l’Argentine avait envoyé plusieurs soldats sur place pour enquêter sur ce qu’il pensait être un gisement de fer.

Un gisement utilisé par les Indiens pour leurs armes.

L’expédition a fini par découvrir une masse de métal sortant du sol, une masse d’une pureté sans précédent. Les soldats ont pris plusieurs échantillons et le gouverneur a publié un rapport dans la foulée. Plus personne n’a entendu parler de cette masse. Pas avant le dix-huitième siècle en tout cas puisque c’est à cette période que Bartolome Francisco de Maguna est tombé de nouveau sur cette masse ferreuse.

Il a tout de suite pensé qu’il s’agissait d’un filon lui aussi et il a alors mandaté sur place Rubin de Celis afin de dégager le sol situé autour de la masse, à l’aide de puissants explosifs. Ils ont alors découvert que le filon n’était en réalité qu’une pierre unique dotée d’une masse de quinze tonnes environ.

La masse de cette météorite atteindrait les 34 tonnes

Plusieurs fouilles ont été organisées sur place dans les années et dans les siècles qui ont suivi. Elles ont révélé la présence de nombreux fragments dont la masse allait de quelques milligrammes à une trentaine de tonnes. Les études menées par les chercheurs ont révélé que tous ces fragments appartenaient en réalité à la même météorite.

En tout, la masse totale de ces fragments est estimée à une centaine de tonnes.

Cette fameuse météorite évoquée un peu plus haut est le tout dernier fragment découvert par les chercheurs. Il faudra attendre des analyses complémentaires pour en avoir la confirmation, mais elle serait dotée d’une masse tournant autour des 34 tonnes et cela ferait d’elle la seconde météorite la plus grosse trouvée sur le continent américain. Elle viendrait ainsi se positionner après El Chaco et ses 41 tonnes, découverte elle aussi dans la même zone.

L’Argentine n’est évidemment pas la seule région du monde où ont été retrouvées des météorites. En réalité, le corps le plus massif découvert à la surface de notre planète vient de Namibie et il s’agit de Hoba. Et attention, car cette météorite pèse un peu plus de 60 tonnes.