Clicky

La NASA a créé une nouvelle texture inédite imprimée en 4D

La NASA a dévoilé il y a peu une nouvelle combinaison innovante pour ses astronautes. Elle donne aujourd’hui des détails sur la nouvelle texture utilisée qui est obtenue grâce à l’impression 3D.

Plus légère, plus pratique à enfiler et surtout plus confortable, cette nouvelle tenue troque la couleur blanche classique pour le bleu.

Une nouvelle matière inédite qui se retrouvera sur d’autres outils de la compagnie spatiale américaine.

L’armure du XXIème siècle

Fabriqué par Boeing, le prototype de cette nouvelle tenue fait penser à une cotte de mailles modernisée, et rappelle l’époque du moyen-âge. Elle pèse seulement 9 kg contre 13,6 kg pour la combinaison classique. Plus souple, elle se révèle plus facile à enfiler, et dispose d’une visière qui offre une vision à 180°.

Cette matière a été développée par le Jet Propulsion Laboratory (JPL) grâce à l’invention de Raul Pollit Casillas, fils d’une créatrice de mode espagnole. Un textile imprimé en une seule pièce qui se révèle très flexible.

Il va sans aucun doute faire partie des nouvelles tenues, mais sera utilisé majoritairement dans la composition d’isolants et de boucliers à déployer pour protéger les satellites des météorites. Le but de ce laboratoire d’exception est d’abord de le tester, puis de le fabriquer directement dans l’espace à l’avenir.

La technique de fabrication est appelée « additive manufacturing ». Contrairement au mode de fabrication industrielle classique qui consiste à souder des matériaux ensemble pour créer l’objet voulu, des couches de matériaux sont ici déposées au fur et à mesure pour obtenir le produit souhaité. Réductions de coûts et possibilités accrues sont ainsi au programme.

Une texture très complexe à la limite des possibilités

La technique est appelée impression 4D car «  nous pouvons imprimer à la fois la géométrie et la fonction de ces matériaux. Si l’industrie du 20e siècle était motivée par la production de masse, alors c’est la production en masse de fonctions », a déclaré le créateur espagnol.

Sa trouvaille pourra rassembler les quatre axes essentiels pour son utilisation, à savoir une gestion passive de la chaleur, une résistance à la traction, de la flexibilité et la réflexion des rayons. Sur ce tissu métallique, une partie absorbe la lumière tandis qu’une autre la renvoie. Et la texture peut se plier ou s’étirer sans être endommagée.

Malgré la complexité extrême de ce matériel 4D, des coûts inférieurs seront obtenus grâce à la possibilité de créer, tester, détruire et recommencer à volonté, comme le précise son inventeur.

Un mode de fabrication et un produit qui vont révolutionner les engins spatiaux et les accessoires des astronautes. Les éventuelles faiblesses des points de soudures disparaissent ici au profit d’une solidité remarquable.

Un nouvel élément remarquable pour une conquête spatiale toujours plus aboutie.

Mots-clés 4DespaceNASA

JB

Infirmier | Passionné par les nouvelles technologies et la photo