Une simple manifestante est devenue une icône en quelques heures

La photographie d’une jeune manifestante, prise le 8 avril 2017, a fait le tour du web en seulement quelques heures. L’identité de la jeune femme est inconnue, mais la photo prise par Joe Giddens l’a rendue extrêmement populaire. L’image a suscité plusieurs commentaires. Les internautes ont notamment remarqué son sans froid et son sourire armé d’un air de défi face à un manifestant aux gestes agressifs.

La manifestation a eu lieu en Angleterre, dans la ville de Birmingham, le vendredi 7 avril. L’EDL (English Defence League), un groupe d’extrême droite anglais s’y est rassemblé. Composé d’une cinquantaine d’individus, le groupuscule proteste contre « l’islamisation de l’Angleterre. »

The Lady

The Lady prouve qu’il suffit parfois d’un simple sourire.

Le rassemblement a eu lieu deux semaines après l’attentat de Londres. Cela expliquerait le fait que les partisans d’EDL étaient peu nombreux.

The Lady, un sourire face à l’extrémisme

La photo a été diffusée sur Twitter par un député anglais. Il s’agit de Jessica Rose Phillips, du parti travailliste dans la circonscription de Birmingham Yardley. Piers Morgan, un journaliste connu du milieu, a également relayé l’image sur son propre compte.

La manifestante inconnue fait partie d’une foule venue contester l’EDL. En un instant, le pouvoir des réseaux sociaux a fait d’elle une nouvelle figure qui dénonce la discrimination. Ainsi, les internautes, dans leurs commentaires, lui ont donné un surnom : « The Lady ». Elle est devenue un emblème de la lutte contre le racisme et de l’islamophobie.

Une ville pacifique

L’actualité de la ville de Birmingham a été marquée par l’arrestation de huit personnes présumées responsables de l’attentat. Néanmoins, le rassemblement de l’EDL mené par Phil Derrin, l’homme aux poings fermés sur la photo, est condamné par les élus municipaux.  Celui-ci est devenu le leader de l’organisation en 2015.

D’après la police locale, la manifestation n’aurait pas dégénéré. Par ailleurs, des habitants de la ville, menés par l’imam d’une mosquée, se sont réunis autour d’un « tea party » pour manifester. « Nous voulons montrer à l’EDL que Birmingham est une ville pacifique et que nous sommes tous unis, peu importe la couleur de peau, la race ou la religion, » a déclaré Muhmmed Afzaf.

Espérons que cette nouvelle héroïne de web inspire d’autres et changer la mentalité sur le vivre ensemble.

Mots-clés insolitenopub