Une start-up financée par Bill Gates prévoit de tester son anti-drone au Super Bowl LIII

Selon Le Guardian, Echodyne, une start-up soutenue par Bill Gates, vient de déposer une demande auprès de la Federal Communications Commission ou FCC.

Présentée la semaine dernière, cette requête a pour but d’obtenir l’autorisation de tester des radars anti-drone durant le match du Super Bowl LIII qui se tiendra le 3 février au stade Mercedes-Benz d’Atlanta. Cet outil dernière génération fera office de sécurité aérienne.

Drone

Tout au long de l’opération, Echodyne sera chaperonné par le FBI. La start-up va se servir de deux équipements pour « alerter le personnel de sécurité, y compris les fédéraux, de toute activité de drone non identifiée au cours du Super Bowl LIII.  Rappelons que dimanche, la police d’Atlanta a publié une déclaration mentionnant que les drones sont interdits à proximité du stade.

La réussite de ce test serait un énorme pas en avant pour Echodyne, une start-up spécialisée en technologie des drones. Reste à savoir si elle obtiendra son approbation à temps.

Le radar anti-drone, un outil plus que révolutionnaire

Le radar anti-drone d’Echodyne présente des caractéristiques techniques quelque peu singulières. Identique à un roman de poche, cet engin est capable de suivre des objets volants sur une distance d’un kilomètre.

Il parvient aussi à détecter des drones civils. Plus concrètement, sa mission consiste à gérer l’espace aérien et à sécuriser les frontières américaines.

Bill Gates n’est pas le seul à soutenir Echodyne. Comme le rapporte Le Guardian, cette start-up bénéficie aussi d’une aide financière de la part de plusieurs entités. En font partie la NASA, le département de la sécurité intérieure ainsi que la Marine américaine. Le prix d’un radar s’élève actuellement à 150 000 dollars, ce qui se révèle plus abordable comparé aux autres équipements utilisés par l’armée.

Le Super Bowl LIII, un évènement sportif sous étroite surveillance

Par l’intermédiaire de son porte-parole, Carlos Campos, la police d’Atlanta a été formelle sur un point : l’utilisation de drone aux environs du stade Mercedes-Benz est passible de sanctions pénales.

Le site et sa périphérie seront exclusivement interdits aux drones, quels qu’ils soient. Des centaines d’officiers seront également déployées pour garantir la sécurité des zones.

Echodyne n’attend plus que la probation de la FCC pour démarrer le processus. Le dépôt de la demande en question a été retardé à cause de la fermeture du gouvernement. Pour l’instant, la société n’a émis aucun commentaire à ce propos. La déclaration du son directeur général Eben Frankenberg laisse entendre que tout se déroulera comme prévu.