Une Surface sous Snapdragon 845 pour l’année prochaine ?

Microsoft a opéré un rapprochement stratégique en direction de Qualcomm ces dernières semaines pour le lancement de leur nouvelle gamme de PC nomades. Ce partenariat pourrait selon certaines sources finir par s’étendre aux machines hybrides de l’entreprise.

Microsoft a pendant longtemps travaillé avec les puces Intel, mais tout a changé avec l’avènement du programme « Always Connected ».

Surface Pro 5

Afin de mettre au point des PC connectés en permanence, le géant américain a choisi de se rapprocher d’un autre fondeur très en vue sur le marché de la mobilité, à savoir Qualcomm.

Microsoft pourrait lancer une Surface sous Snapdragon 845

Ce partenariat a été plutôt prolifique et il a ainsi débouché sur la création et la commercialisation de deux machines, des machines élaborées par les constructeurs HP et Asus.

Microsoft n’aurait pas l’intention d’en rester là cependant et certaines sources s’attendent ainsi à ce que la firme de Redmond nous gratifie dans un avenir proche d’une Surface propulsée par un Snapdragon 845.

Cette information ne tombe pas du ciel. En fouinant en ligne, WinFuture est effectivement tombée sur une annonce de recrutement passée par Microsoft, une annonce visant un ingénieur capable d’assurer l’intégration de composants produits par Qualcomm. Mieux, dans les prérequis mentionnés dans l’annonce, le constructeur indique que la personne recrutée devra être en mesure de gérer l’intégration du Snapdragon 835 aux prochains appareils de la marque américaine. Il est en outre fait mention de compétences portant sur le SDM845 et donc sur le Snapdragon 845.

Tout est parti d’une offre d’emploi

Que peut-on en déduire ? Tout simplement que Microsoft a l’intention de poursuivre son partenariat avec Qualcomm et d’utiliser les puces de ce dernier dans ses propres appareils et donc dans les prochaines Surface.

Pour le moment, rien ne semble encore acté, bien sûr, mais ces puces auraient tout à fait leur place dans le successeur de la Surface 3 par exemple. Lancée en 2015, cette dernière n’a pas été remplacée et Microsoft a ainsi préféré se focaliser durant les années suivantes sur les Surface Pro et les Surface Book.

Et puis, bien sûr, il est aussi très difficile de ne pas penser au Surface Phone en lisant ces quelques lignes. Si ce dernier n’a pas été confirmé par Microsoft et si nous n’avons trouvé aucune preuve de son existence, il alimente toujours les conversations et cette offre d’emploi a de bonnes chances de remettre le sujet sur le tapis.