Adblock Plus : une version frauduleuse a piégé les internautes

Les hackers ont été particulièrement actifs ces derniers temps. Il faut donc rester vigilant avant de télécharger des fichiers sur internet, même sur les sites, navigateurs et interfaces les plus fiables. Tout récemment, le chercheur en sécurité « SwiftOnSecurity » a découvert une fausse extension disponible sur Google Chrome Web Store se révélant être une version frauduleuse d’Adblock Plus.

Cette fausse extension est en réalité un malware de type « adware ». Une fois que l’utilisateur l’a téléchargé et installé, il ouvre des onglets affichant des publicités dans le navigateur de la victime. De nombreuses personnes des quatre coins du monde se sont déjà fait avoir par ce logiciel malveillant.

Google Chrome

Google n’a pas remarqué ce malware jusqu’à ce que « SwiftOnSecurity » notifie son existence. Le géant de l’informatique devrait donc renforcer son système de sécurité.

L’ampleur des dégâts

Le 10 octobre 2017, Google a recensé jusqu’à trente-sept mille utilisateurs ayant installé le faux Adblock Plus découvert par « SwiftOnSecurity ». Ils ont ensuite été envahis par des pages d’annonces publicitaires, par des pop-ups mais surtout par des onglets sauvages surgissant en grand nombre sur le navigateur.

Pour l’instant, il n’y a pas d’autres effets négatifs associés à ce programme malveillant. Toutefois, il est préférable de prendre les devants en supprimant puis en réinstallant votre Adblock Plus si vous l’avez récemment installé.

Google a déjà pris l’initiative de supprimer le malware se faisant passer pour l’extension.

Google : des failles dans la sécurité

Ce n’est pas la première fois que l’on remarque des failles de sécurité sur les services de Google. Vers le début de cette année, un hacker a en effet usurpé Google Docs avec une application qui lui a permis de collecter les données de comptes Gmail de plus d’un millier d’utilisateurs.

De même, Google valide de nombreuses applications douteuses sur sa boutique Play Store et la firme a même laissé passer à plusieurs reprises des outils infectés par des malwares.

Ces erreurs ont considérablement entamé la confiance des utilisateurs et des consommateurs pour le géant américain et ce dernier devrait peut-être songer à revoir son système de sécurité afin d’éviter ce genre d’incidents à l’avenir.

D’autant que les produits et les services de la marque sont utilisés quotidiennement par des millions d’utilisateurs à travers le monde.