Une voiture autonome d’Apple impliquée dans un accident lors d’un essai routier

Apple a pour objectif de se hisser comme un acteur incontournable dans le secteur de la conduite autonome. Des rapports ont dévoilé qu’au sein de la marque à la pomme, il y a au moins 5 000 employés qui œuvrent sur la conception et le développement de voitures autonomes.

Il faut noter que cette entreprise n’est pas la seule à voir grand dans ce secteur. Plusieurs grandes enseignes connues telles Tesla, Waymo d’Alphabet Inc, Cruise Automation de General Motors Co ou encore des start-ups comme Zoox de la Silicon Valley sont aussi dans la course.

Si chacune de ces sociétés espère s’imposer sur le marché naissant de la conduite autonome, toutes procèdent à des essais plus ou moins significatifs. Pour le cas d’Apple, une de ses voitures de test a récemment été impliquée dans un accident.

Pas un accident grave

Le 24 août 2018 vers 15h, une Lexus RX 450h appartenant à la flotte de la firme a été mêlée un accident sur l’autoroute Lawrence Expressway à Sunnyvale, en Californie. Le véhicule a heurté un Nissan Leaf alors qu’il roulait à 25 km/h environ.

Le rapport a indiqué qu’il n’y a aucun blessé grave. Les deux voitures ont quand même été endommagées.

Les voitures d’auto-test d’Apple doivent normalement circuler avec des conducteurs humains selon le plan de sécurité déposé auprès des organismes de réglementation californiens. Le porte-parole de l’entreprise n’a pas voulu donner aucune réponse concernant la possibilité que le véhicule puisse être fautif.

Sécurité des voitures autonomes : un problème persistant

Apple n’a fait connaitre publiquement son projet qu’à la fin de l’année 2016. La firme de Cupertino a obtenu le permis pour faire des essais sur les routes californiennes une année plus tard au moins pour 60 véhicules tests.

La même année, les ingénieurs d’Apple ont fait connaitre leur première étude sur les voitures.

Pour les régulateurs américains des transports, l’accident mortel causé par un véhicule test d’Uber Technologies Inc en Arizona les a poussées à être plus strictes sur la sécurité des voitures autonomes. Cet incident a obligé l’entreprise à suspendre les essais pour un délai indéterminé. Cela dit, on sait que d’ici la fin de l’année, le géant du service de VTC reprendra les tests de ses voitures autonomes sur la route.

Jusqu’à la fin du mois d’aout, 95 accidents ont été rapportés auprès du DMV californien. Plusieurs entreprises qui ont obtenu une autorisation d’essai sur les routes se sont ainsi vues contraintes d’avoir un conducteur humain dans les véhicules d’essai autonomes.

Mots-clés apple