Unibeast, pour monter un Hackintosh sans encombre

Mac OS est un chouette système d’exploitation mais il souffre néanmoins d’un inconvénient de taille. Pour en profiter, il faut claquer l’équivalent du PIB de la Grèce dans un Mac. Alors bien sûr, si vous vous intéressez au sujet, vous n’êtes sans doute pas sans savoir qu’il est également possible d’opter pour une solution beaucoup moins coûteuse : le hackintosh. Super, évidemment, sauf que monter une bécane de ce type n’est pas de tout repos et il faut même maitriser un minimum le sujet. Bien heureusement, cela pourrait changer prochainement puisque l’objectif d’Unibeast est justement de vous simplifier la vie…

Unibeast, pour monter un Hackintosh sans encombre

Comme pas mal de gens, votre humble serviteur a tenté l’expérience hackintosh avant de casser son PEL et de s’acheter son premier MacBook. Et après plusieurs heures passées à écumer le web, après quelques euros investis dans du matériel compatible, il était finalement parvenu à ses fins. Sauf qu’à l’époque (on était quand même en 2007, soit au siècle dernier), le résultat n’était pas pleinement satisfaisant. Aujourd’hui, bien sûr, il existe des solutions beaucoup plus simples et Unibeast a l’air d’en faire partie. Pour utiliser cet outil, vous aurez ainsi simplement besoin d’une clé de 8 Go minimum, d’une copie de Mac OS X Lion et… d’un Mac pour créer l’installeur qui va bien. Okay, devoir utiliser un Mac pour monter un hackintosh, c’est un peu paradoxal mais il n’y a malheureusement pas d’autres solutions.

Et ensuite, et bien disons qu’il y a pas mal d’étapes à suivre mais que la procédure semble plutôt accessible. Notez d’ailleurs que vous trouverez un guide complet sur le sujet (avec les captures écran qui vont bien) à cette adresse. En revanche, pour profiter de Unibeast, sachez qu’il faudra nécessairement vous inscrire sur le forum de son concepteur, un certain TonyMacx86. Et franchement, je pense que le jeu en vaut la chandelle, non ?

Ah et si vous avez tenté le coup, comme d’hab’, n’hésitez pas à partager vos retours !

Via

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.