Uranus aurait été déséquilibrée par une collision avec un autre objet

Uranus n’est pas une planète tout à fait comme les autres. Elle présente en effet un axe de rotation incliné de 90 % par rapport à son orbite et elle est la seule planète connue de notre système à se comporter de cette manière.

Jacob Kegerreis, un astronome travaillant pour l’Université Durham au Royaume-Uni, a mené récemment une étude portant sur la planète. L’homme a alors développé une intéressante théorie pour expliquer la singularité de l’axe de la planète.

Collision Uranus

Crédits : Jacob A. Kegerreis/Durham University

Il pense en effet qu’Uranus a été percuté par un autre corps massif, un corps deux fois plus grand que notre propre planète.

Uranus : un axe particulier qui fascine les astronomes

Uranus est une planète importante. Elle est en effet la septième planète de notre système par sa distance avec notre étoile, mais elle est aussi la troisième par sa taille et la quatrième par sa masse. Sans pour autant pouvoir rivaliser avec Jupiter, la planète est donc bien plus grande que notre propre monde.

Ce n’est cependant pas le plus intéressant. Uranus est également une planète géante de glace et elle est également dotée d’un système d’anneaux et de nombreux satellites naturels.

À l’heure actuelle, les astronomes dénombrent ainsi 27 satellites naturels et 13 anneaux différents.

Ces derniers n’expliquent cependant pas l’étrange axe de rotation de la planète et c’est précisément pour cette raison que Jacob Kegerreis a mené cette étude, accompagné de son équipe. Après avoir réalisé plusieurs simulations informatiques, les chercheurs en ont donc déduit que cet axe peu commun pouvait résulter d’une gigantesque collision survenue il y a environ 3,5 milliards d’années.

Une nouvelle preuve de l’existence de Planet Nine ?

D’après eux, un corps serait donc entré en contact avec Uranus et la violence de l’impact serait précisément à l’origine de ce changement d’axe et du déséquilibre de son champ magnétique.

Jacob Kegerreis et son équipe ne se sont pas arrêtés là bien sûr et les chercheurs ont également cherché à dresser le portrait-robot de ce corps. Selon leurs conclusions, ce dernier serait deux fois plus grand que la planète Terre et il n’aurait pas été détruit lors de l’impact. En réalité, il se trouverait toujours dans notre système, plus précisément dans sa périphérie.

Le chercheur pense d’ailleurs que ce corps et la fameuse Planet Nine pourrait ne former qu’un.

De son point de vue, sa théorie coïncide en effet avec celle entourant cette hypothétique neuvième planète, une planète qui provoquerait d’ailleurs toujours d’importantes perturbations chez les objets transneptuniens situés dans la ceinture de Kuiper et au-delà.

Mots-clés astronomieuranus