Uranus : deux nouvelles lunes découvertes autour de la planète ?

Uranus fait beaucoup parler d’elle depuis la semaine dernière et cela n’a rien de surprenant, car des astronomes pensent avoir découvert deux nouvelles lunes situées dans l’orbite de la planète. Du moins d’après les données de Voyager 2, des données datant tout de même du milieu des années 80. La prudence est donc de mise.

Uranus est une planète assez particulière. Elle vient effectivement se ranger dans la catégorie des planètes géantes de glace et elle est en plus la toute première planète découverte à l’époque moderne.

Satellites Uranus

Deux nouveaux satellites auraient été découverts du côté d’Uranus.

Plutôt ironique pour une planète aussi gigantesque, non ? Certes, mais cela n’a rien de surprenant, car elle est dotée d’un faible éclat et c’est précisément pour cette raison qu’elle est passée sous les radars des astronomes de l’Antiquité.

Uranus compte une vingtaine de satellites différents

Mais ce n’est pas la seule particularité d’Uranus. La planète possède aussi un système de treize anneaux et elle compte en plus une vingtaine de satellites connus, des satellites dont les noms sont tous tirés des œuvres de Shakespeare et de Pope : Cordélia, Ophélie, Bianca, Cressida, Desdémone, Juliette, Portia, Rosalinde, Cupid, Belinda, Perdita, Puck, Mab, Miranda, Ariel, Umbriel, Titania, Obéron, Francisco, Caliban, Stephano, Trinculo, Sycorax, Margaret, Prospero, Setebos et Ferdinand.

Les astronomes ont fait le choix de les classer dans trois catégories distinctes : les satellites intérieurs, les satellites majeurs et les satellites irréguliers. Les premiers sont au nombre de treize, les seconds au nombre de cinq et les troisièmes au nombre de neuf.

Comme toutes les autres planètes de notre système, Uranus a fait l’objet de nombreuses études au fil des années et la NASA a notamment envoyé une sonde dans les parages dans les années 80 : Voyager 2. Elle a décollé de la terre ferme en 1977 et elle est partie en direction des planètes les plus éloignées du système. Durant son voyage, elle s’est notamment attardée aux alentours de Jupiter, de Saturne et d’Uranus.

Grâce à elle, nous avons appris beaucoup de choses au sujet de ces planètes et il arrive encore souvent que les astronomes puisent dans les données capturées par la sonde pour leurs recherches.

Deux satellites d’une quinzaine kilomètres de diamètre

C’est en réexaminant ces fameuses données qu’une équipe constituée de plusieurs astronomes de l’Université de l’Idaho ont découvert les preuves de l’existence de deux nouvelles lunes.

D’après leurs analyses, ces lunes seraient situées dans les anneaux de la planète et elles seraient extrêmement compactes, avec un diamètre ne dépassant pas le seuil des quinze kilomètres. Pour ne rien arranger, elles seraient aussi très sombres du fait de leur éloignement.

Il faut tout de même signaler que ces astronomes n’ont pas encore pu prouver leur existence et il faudra donc des analyses complémentaires pour savoir si ces satellites existent réellement. Mark Showalter, de l’institut SETI, a d’ailleurs bien l’intention de mener l’enquête et il va ainsi procéder à plusieurs observations à l’aide du télescope spatial Hubble.