Urechis unicinctus, l’étrange poisson pénis de l’Extrême Orient

La Terre abrite de nombreuses espèces animales étranges ou même insolites et l’Urechis unicinctus en fait clairement partie. Igor Adameyko a profité d’une balade dans l’Extrême Orient russe pour immortaliser l’étrange animal en vidéo. La séquence ne laissera sans doute personne indifférent.

L’Urechis Unicinctus est désigné sous plusieurs noms différents et si certains l’appellent poisson-pénis, d’autres lui ont donné le sobriquet d’intestin de mer en référence à son étrange apparence.

Poisson-Pénis

L’animal ne ressemble effectivement pas aux poissons habituels.

L’Urechis Unicinctus, un poisson très apprécié en Extrême-Orient

En réalité, l’Urechis unicinctus se présente sous la forme d’un long tube couleur chair, un tube de vingt centimètres doté d’une étrange protubérance au niveau de la tête.

Relativement rare par chez nous, l’animal est courant en Extrême-Orient et il est même utilisé en cuisine en Corée, au Japon ou dans le nord-est du territoire chinois. Certains le mangent cru, d’autres préfèrent le déguster en ravioli et le poison aurait ainsi un goût proche de l’andouillette.

L’Urechis unicinctus appartient en outre à la famille des échiuriens maritimes et il vit habituellement dans les fonds marins, à une profondeur située autour des cent mètres.

Il est donc capable de résister à de fortes pressions.

Un animal appartenant à la famille des échiuriens maritimes

Igor Adameyko se passionne depuis longtemps pour les créatures vivant dans les mers et les océans et il dirige même un laboratoire spécialisé dans la biologie marine. En balade dans l’Extrême-Orient russe, le chercheur a eu l’occasion de visiter une station locale, une station dans laquelle se trouvaient plusieurs spécimens pêchés un peu plus tôt.

Intrigué, l’homme a profité de l’occasion pour prendre quelques photos et pour réaliser une vidéo afin de faire connaître la créature au plus grand nombre. Cette dernière a rencontré un certain succès sur les réseaux sociaux et elle a fini par être reprise par plusieurs confrères.

Crédits Photo