USA : 25 États sont actuellement touchés par l’épidémie de rougeole

Depuis le début de l’année 2019 jusqu’au 17 mai, 880 cas de rougeole ont été enregistrés aux États-Unis. Si pendant cette période, la maladie a été présente dans 24 États, un autre a aussi été touché récemment. Il s’agit du Maine, dont le cas a été annoncé publiquement par les autorités médicales le 22 mai dernier.

Dans le comté de Somerset, les symptômes de la maladie ont été observés chez un enfant en âge d’être scolarisé. Après confirmation, ce dernier a été vacciné et n’a présenté aucune complication durant son traitement.

Vaccin

Crédits Pixabay

Ce cas fait du Maine le 25e État des États-Unis où l’on a recensé la présence du virus depuis son élimination du territoire américain en 2000.

Selon la déclaration du Centre de Contrôle et de Prévention des Maladies (CDC), la rougeole est revenue aux États-Unis par l’intermédiaire d’étrangers venant de pays où le virus est encore présent.

Qui sont les individus touchés par la maladie ?

D’après les autorités médicales, il existe actuellement des cas où les parents refusent de vacciner leurs enfants contre la rougeole. Selon les informations, ils espèrent ainsi que leurs progénitures pourront développer une immunité contre la maladie. Certains parents s’inquiètent également du fait que le vaccin puisse favoriser l’autisme chez les enfants en bas âge, une idée que les études scientifiques réfutent entièrement.

Selon la déclaration du CDC, les personnes les plus touchées par l’épidémie sont – logiquement – celles qui n’ont pas été vaccinées. Elles forment les 72 % des cas recensés. Les 10 % des personnes infectées n’ont reçu qu’une seule dose de vaccins au lieu des deux recommandées.

Pour ce qui est des 18 % restants, on ne trouve pas encore d’explication quant à leur situation.

Les précautions contre la propagation

Depuis la réapparition du virus, les autorités médicales ont procédé à la recherche des éventuels contaminés dans les cabinets de consultation.

Pour ce faire, elles interrogent les patients et examinent minutieusement leurs dossiers médicaux. De nombreuses campagnes de sensibilisation ont aussi été entreprises à travers la presse afin de limiter les grands rassemblements qui pourraient favoriser la transmission du virus.

D’autre part, l’épidémiologiste du Maine, le Dr Siiri Bennett, a déclaré que la vaccination est la meilleure protection contre la rougeole. D’après ses dires, si le malade est vacciné, les manifestations de la maladie seront beaucoup moins graves. Il a également ajouté que la probabilité pour qu’une personne vaccinée propage le virus est plus faible.

Quoi qu’il en soit, il est intéressant de rappeler que les anti-vaxxers diffusent de nombreuses campagnes sur les plateformes sociales, des campagnes véhiculant souvent des fake news. A un tel point que Facebook, Instagram et YouTube ont été obligés d’agir.

Mots-clés rougeolesanté