uTorrent veut vous faire passer à la caisse

uTorrent est arrivé sur le marché en 2005. Il n’était pas le premier client compatible avec le protocole BitTorrent, bien sûr, mais cela ne l’a pas empêché de trouver sa place sur le marché. Il a même rencontré un certain succès dans le milieu et c’est précisément ce qui a attiré l’attention de la maison mère.

La suite de l’histoire, vous la connaissez sans doute déjà. BitTorrent Inc a racheté son éditeur en 2006 et il a alors décidé de rentabiliser son investissement en diffusant de la publicité. Et attention car il ne s’agissait pas de simples encarts.

Monétisation uTorrent

BitTorrent Inc cherche de nouvelles pistes pour monétiser uTorrent.

Non, la compagnie a sorti l’artillerie lourde en s’appuyant sur des adwares.

BitTorrent Inc va tester de nouvelles solutions pour rentabiliser uTorrent

Comme si cela ne suffisait pas, elle a aussi intégré à la dernière version de l’outil un logiciel de minage de Bitcoin.

L’affaire a fait pas mal de bruit à l’époque et elle avait même été évoquée dans cet article. Inutile de le préciser, mais la nouvelle n’a pas fait que des heureux et beaucoup de gens ont alors décidé de tourner définitivement le dos au client.

Avec toutes ces histoires, BitTorrent Inc s’est attiré les foudres de ses utilisateurs et c’est précisément ce qui l’a poussé à envisager d’autres pistes pour se rémunérer.

A la base, l’équipe en charge du projet a trois objectifs distincts et elle les évoque très clairement sur son forum :

  • Continuer à faire de uTorrent le meilleur client torrent au monde tout entier.
  • Proposer aux utilisateurs plusieurs options différentes pour qu’ils puissent supporter le projet.
  • Faire tout ça de manière transparente, sans rien cacher à la communauté.

En d’autres termes et pour faire simple, l’entreprise cherche très clairement à se racheter une conduite.

Ce qui veut aussi dire que ses chiffres ne doivent pas être au beau fixe.

Mais dans les faits, qu’est ce que ça va donner ? Nous n’en savons pas plus pour le moment mais BitTorrent va tester plusieurs solutions différentes au fil de ces prochaines semaines et de ces prochains mois. S’il faut au moins s’attendre à un système de dons, elle pourrait aussi mettre en place des options premium en échange d’espèces sonnantes et trébuchantes. Ce serait en tout cas dans l’ordre des choses.

Le freemium et les achats « in app » se portent plutôt bien depuis quelques années.

J’ai beaucoup utilisé uTorrent à ses débuts (mais seulement pour télécharger des distributions Linux, forcément) et j’aimais beaucoup cet outil. Je trouve ça dommage que BitTorrent ne soit pas parvenu à conserver son esprit au fil des versions mais c’est courageux de sa part de vouloir renverser la tendance.

Reste à savoir si ce n’est pas un peu trop tard, maintenant.

Via