Valve : le Source Engine plus rapide sur Linux que sur Windows

Un peu plus tôt dans l’année, nous avons appris que Valve était en train d’assurer le portage de Steam sur Linux. Une excellente nouvelle, d’autant plus que ce dernier ne profite franchement pas d’un gros catalogue de jeux. Depuis, pas mal d’eau a coulé sous les ponts, et les développeurs de la firme viennent de publier un article très élogieux sur l’un de leurs blogs officiels, article dans lequel ils expliquent tout simplement que le Source Engine est bien plus rapide sur Linux que sur Windows. Et ça, c’est typiquement le genre de nouvelles qui devrait arracher un sourire à certains d’entre vous.

Valve : le Source Engine plus rapide sur Linux que sur Windows

Pour leurs tests, ils se sont appuyés sur une configuration type – un Intel Core i7 3930k, une Nvidia GeForce GTX680, 32 Go de RAM – sur laquelle ils ont ensuite fait tourner Windows 7 SP1 (64bits) et Ubuntu 12.04 (32bits). Là dessus, ils ont installé un petit Left 4 Dead 2 et ils se sont amusés à comparer ensuite les performances de leur bécane. Si le titre s’est vautré au premier lancement avec un 6 FPS sur Linux, nos bidouilleurs ont ensuite utilisé une ou deux astuces de ninja, ce qui a permis au jeu de s’envoler avec un très honorable 315 FPS. Sur Windows, en revanche, il n’a atteint « que » 270.6 FPS. D’après leurs conclusions, Left 4 Dead 2 serait donc 14 % plus rapide sur Linux que sur Windows. Pourquoi pas.

Toutefois, je pense aussi qu’il ne faut pas forcément en tirer de conclusion trop hâtives. Pour commencer, comparer un Windows en 64bits avec une Ubuntu en 32bits, ce n’est pas mettre les deux systèmes sur un même pied d’égalité. En outre, on ne sait rien des tweaks qu’ils ont appliqués à leur Ubuntu. Sur Windows aussi, on peut trouver des tonnes d’astuces pour accélérer la réactivité du système et pour donner un peu plus de nerf à nos jeux. Enfin, il ne faut pas non plus oublier que le co-fondateur de Valve a récemment critiqué Windows 8. Et très vivement, en plus. Il ne serait donc pas étonnant que son équipe cherche à aller dans son sens, ce serait même très humain.

Remarquez, je ne suis pas du tout pro-Windows, loin de là, hein. Preuve en est, chez moi, c’est… Mac OS  qui est à l’honneur !

Via