Clicky

VAR, l’arbitre virtuel de la Coupe du Monde de la FIFA

VAR ou Video Assistant Referee est une technologie innovante qui a fait ses débuts officiels en Russie. L’arbitre virtuel influence grandement les matchs de la Coupe du Monde de la FIFA 2018. Il permet, entre autres, de déceler et de vérifier les hors-jeu, les pénalités et les autres infractions commis par les joueurs sur le terrain et qui peuvent échapper à la vigilance de l’arbitre.

Cette technologie a déjà modifié plus d’un résultat des matchs de la Coupe du Monde 2018 nécessitant une vérification des images du match.

Elle a ainsi fait son entrée officielle lors du match d’ouverture entre le Portugal et l’Espagne au cours duquel l’arbitre a utilisé le VAR pour éviter toute erreur avant la frappe de Costa. C’est aussi le VAR qui a confirmé la faute commise par le Nigeria dans la surface de réparation lors de sa confrontation avec l’Islande.

C’est enfin cette technologie qui a confirmé la pénalité en faveur de l’Australie lors du match qui l’opposait au Danemark.

VAR influence l’issue de la majorité des matchs

Auparavant, les grandes compétitions sportives se tournaient vers les replays instantanés pour aider les arbitres sur le terrain à décider en cas de doute. Cette méthode est toujours utilisée dans des ligues majeures comme la NBA où les replays permettent aux arbitres d’accorder ou non le dernier tir d’une rencontre dans la limite des temps réglementaires.

Aujourd’hui, VAR permet de bénéficier de tous ces avantages et même plus dans la mesure où il a un impact significatif sur les résultats de presque tous les matchs du Mondial du foot.

Selon la FIFA, VAR aide énormément les arbitres dans les prises de décision au cours du match.

Un arbitre virtuel qui vient en aide à l’arbitre central

Le VAR dispose en tout d’un accès à 33 caméras installées sur le terrain. Parmi celles-ci, il y a des caméras enregistrant en UHD, des caméras en mode ralenti et des caméras en mode accéléré.

Grâce à cela, l’outil peut avertir l’arbitre sur tout incident se produisant en dehors du champ de vision de l’arbitre.

De la même façon, en cas de doute sur la décision à prendre, l’arbitre peut prendre confirmation auprès des assistants VAR, lesquels vont alors examiner la séquence vidéo. L’arbitre virtuel transmettra ensuite ses conseils à l’arbitre qui fondera sa décision sur cette information.

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !