Véhicule autonome : Baidu met en route son projet open source Apollo

Pour concrétiser rapidement l’essor de la voiture autonome, Baidu vient d’annoncer le lancement de son projet open source baptisé « Apollo ». Le géant mettra ainsi à la disposition de l’industrie automobile une plateforme logicielle et matérielle spécialement conçue pour les technologies de conduite autonome. Il compte mettre en circulation, dès juillet 2017, ses véhicules Cherry eQ et prévoit la mise en vente de voitures autonomes en Chine, dès 2018.

Le monde des transports connaîtra très prochainement une grande révolution avec l’avènement des véhicules autonomes. Pour accélérer le développement de ces derniers, le géant du web chinois décide de devancer ses concurrents américains, notamment Uber et Google, grâce à sa plateforme Apollo.

Baidu

Cette technologie sera ouverte à toutes les entreprises de l’industrie automobile qui souhaiteraient développer des voitures autonomes.

Baidu franchira le pas en cours d’année

Travaillant sur cette initiative open source depuis un peu plus de deux ans, le géant chinois prévoit de mettre sur routes fermées les Cherry eQ, des navettes autonomes, dès juillet 2017. D’ailleurs, il met actuellement à l’épreuve ses véhicules autonomes dans la Silicon Valley, aux États-Unis.

D’ici la fin de l’année, il déploiera ses technologies sur des véhicules autonomes sur routes ouvertes. En dépit du départ d’Anrew Ng au mois de mars, le chef de projet, Baidu compte toujours assurer la commercialisation de voiture autonome en Chine dès l’an prochain.

Mise en place progressive des voitures autonomes d’ici 2020

Grâce aux tests qu’il a déjà pu réaliser jusqu’à aujourd’hui, Baidu possède une grande longueur d’avance dans cette course au développement de la voiture autonome. Il prévoit d’ici 2020 le déploiement de ce type de véhicule dans plusieurs villes de Chine, un objectif qui lui sera facile d’atteindre.

Selon Qi Lu, son président, « La Chine est sans conteste l’un des plus importants acteurs mondiaux en termes de commercialisation et de production d’automobile. » Toutefois, l’entreprise veut aller au-delà des frontières de son pays afin de conquérir d’autres marchés automobiles développés comme ceux des États-Unis.

La technologie des véhicules intelligents connaîtra donc son essor en 2020 étant donné que Toyota, Bosch, Nissan et Daimler ont tous misé sur cette date pour atteindre leur objectif de commercialisation.