Vente de panneaux solaires : SolarCity n’est plus numéro 1 aux Etats-Unis

Si le marché des panneaux solaires se porte bien aux États-Unis, les nouvelles sont moins bonnes pour SolarCity. Cette année, la filiale de Tesla dédiée à l’énergie solaire commence à perdre du terrain sur le marché, notamment face à son principal concurrent Sunrun.

Selon les statistiques recueillies et dévoilées par la société d’analyse Wood Mackenzie, la part de marché que possède SolarCity est passée de 33,5 % à 9,1 % en l’espace de quelques années. Les chiffres dévoilent également que les capacités de production de l’entreprise sont passées de 256 MWh en 2015 à 93 MWh au dernier trimestre 2018.

La situation pourrait cependant changer, car une baisse de prix de 15 à 25 % a été annoncée il y a deux semaines dans le but d’augmenter à nouveau les chiffres de ventes de SolarCity.

La faute à Tesla ?

Fondé en 2006 par deux cousins d’Elon Musk, SolarCity a longtemps été numéro 1 dans la vente de panneaux solaires résidentiels aux USA. Rachetée en 2016 par Tesla, la société a cependant commencé à enregistrer de fortes baisses sur son chiffre d’affaires.

Interrogé par le magazine Bloomberg, Sanjay Shah, le vice-président chargé du secteur de l’énergie chez Tesla, explique que c’est principalement dû à la réduction de coûts imposée par Tesla dans les activités de SolarCity.

C’est ainsi que les ventes à domicile ont été supprimées tandis que de nombreux sites ont été fermés à travers le pays.

Cette perte de terrain face à la concurrence tombe vraiment très mal pour SolarCity. Depuis mai 2018, une part de marché énorme s’est ouverte en Californie. Une nouvelle loi impose l’aménagement de panneaux solaires sur les nouvelles maisons et résidences de trois étages et plus. Malheureusement, la filiale de Tesla n’a pas su en profiter.

Sunrun gagne du terrain

Alors que SolarCity tombe de son piédestal, son principal concurrent, Sunrun, s’envole. Sa part de marché est passée de 2,6 % à 9 % au cours des cinq dernières années. C’est ainsi que la société accapare aujourd’hui 15 % des ventes de panneaux photovoltaïques aux États-Unis, ce qui la fait passer devant SolarCity et Vivint, actuel numéro 3 du podium.

Toujours d’après les chiffres dévoilés par Wood Mackenzie, Sunrun a installé 163 MW de panneaux solaires résidentiels au cours des trois premiers trimestres 2018 contre seulement 156 MW pour SolarCity.

Sunrun peut également se targuer d’avoir installé des panneaux chez plus de 200 000 foyers américains avec un contrat de maintenance de 20 ans.

Lynn Jurich, cofondatrice et directrice générale de Sunrun, révèle que la société n’a pas lésiné sur les moyens en matière de marketing avec un budget de 205 millions de dollars. La réussite de l’entreprise réside également sur les nombreux partenariats qu’elle a contractés avec plusieurs distributeurs (HomeDepot, Costco…) au cours des dernières années.

Mots-clés solarcity