Verdun : les Tirailleurs Sénégalais arrivent en compagnie d’un mode 64 joueurs

En marge du mastodonte Battlefield 1, lancé il y a maintenant deux ans, un autre FPS traitant de la Première Guerre Mondiale a su peu à peu s’imposer auprès des joueurs : le sobrement nommé Verdun. A visée multijoueurs, le titre se veut, sur bien des points, plus « réaliste » que son concurrent et surtout plus soucieux de la vérité historique, que ce soit en termes de tactique militaire ou d’équipements utilisés. Régulièrement mis à jour depuis son lancement sur PC en avril 2015, Verdun profitait la semaine dernière d’une toute nouvelle update intégrant quelques nouveautés intéressantes.

Parmi elles, l’arrivée des Tirailleurs sénégalais au rang des unités jouables in-game, et l’ajout d’un mode 64 joueurs. Une map supplémentaire compte également parmi les nouveautés prodiguées par cette mise à jour gratuite, aux côtés de quelques armes et fonctionnalités qui n’avaient pas été aperçues sur le soft auparavant.

Le FPS « réaliste » Verdun profite depuis quelques jours d’une nouvelle extension. Quelques nouveautés sont au programme, à commencer par l’inclusion des Tirailleurs sénégalais et l’ajout d’un mode 64 joueurs.

Cette nouvelle carte, « The St. Mihiel Salient » reprend les bases d’une des dernières batailles du conflit, celle du saillant Saint-Mihiel. Disputée en septembre 1918, elle opposait la coalition franco-américaine aux forces allemandes et austro-hongroises et se solda par une victoire alliée le 13 septembre 1918, après seulement une journée de combats. Elle comptait parmi les prémices d’une large offensive alliée devant être menée à l’encontre de la ligne Hindenburg.

Une mise à jour déployée pour l’heure uniquement sur PC

Au-delà des quelques armes que les Tirailleurs sénégalais se voient octroyer (machette, grenades, fusil Berthier), l’arrivée de cette update marque surtout le passage à 64 joueurs du mode Frontlines, qui n’en dénombrait qu’un maximum de 32 jusqu’à présent. Blackmill Games, indique qu’une prise en charge d’IAs est prévue pour l’occasion. Il faut donc s’attendre à trouver le cas échéant des bots permettant de pallier aux éventuelles absences de joueurs… On espère qu’ils sauront faire un boulot correct (mais on y croit très moyennement).

Précisons tout de même que cette mise à jour gratuite (disponible sur PC depuis la fin de semaine dernière), n’arrivera sur PlayStation 4 et Xbox One que l’année prochaine sans plus de précisions. Pour rappel, Verdun est toujours proposé sur Steam à 23 euros seul, tandis qu’un pack comprenant le jeu et trois extensions déjà lancées est disponible à un peu plus de 40 euros.

Mots-clés jeu vidéoVerdun