Vers un Chrome pour Android plus rapide ?

Tous les mobinautes ne sont pas égaux devant le Dieu Internet, en réalité ces derniers doivent composer avec des débits très changeants et pas toujours adaptés ni à leurs envies, ni à leurs besoins. Bien conscient du problème, Google serait justement en train de se pencher sur la question et le géant américain pourrait ainsi intégrer prochainement à Chrome pour Android une toute nouvelle fonctionnalité. Quoi ? Et bien selon +François Beaufort, il s’agirait d’un outil spécifique dont le seul et unique objectif consisterait à compresser les données pour accélérer toutes nos connexions mobiles.

Si ça vous rappelle quelque chose, c’est parfaitement normal puisque Amazon a déjà mis en place de genre de fonctionnalités sur ses Kindle Fire. Ca remonte un peu, évidemment, mais la forme avait ainsi levé le voile en 2011 sur Silk, un navigateur très intéressant car capable de s’appuyer sur le « cloud » pour accélérer l’affichage des pages web.

Chrome pour Android : bientôt plus rapide

Chrome pour Android devrait bientôt être en mesure de compresser les données pour afficher plus rapidement nos pages web.

Très intéressant, bien sûr, et on comprend bien évidemment pourquoi Google s’intéresse lui aussi à ce genre de choses. Si les connexions de type LTE et HSPA+ se démocratisent de plus en plus, tout le monde ne peut malheureusement pas en profiter et nous sommes ainsi très nombreux à devoir nous contenter d’une connexion 3G ou, pire, d’une connexion de type GPRS. Et là, et bien quand tu veux afficher tes sites préférés, il ne te reste plus que tes yeux pour pleurer. Enfin surtout en GPRS, parce que la 3G est tout-de-même un poil plus confortable.

Pour nous améliorer la vie, l’équipe en charge du développement de Chrome pour Android s’appuierait donc sur les serveurs proxy de Google, et plus précisément sur SPDY. Si vous n’en avez jamais entendu parler, on peut simplement indiquer que ce dernier se présente comme un protocole réseau expérimental qui accélère le protocole de base HTTP en réduisant la taille des pages et la quantité des données dans la foulée.

Toute la question étant bien évidemment de savoir quand il sera possible de profiter de cette fonctionnalité dans Chrome pour Android. Et là, malheureusement, on n’en sait absolument rien.