Une vidéo de l’Asus Taichi

Présenté avant-hier à l’occasion du Computex 2012, le Asus Taichi a pas mal fait parler de lui et c’est bien normal puisque c’est l’un des premiers ordinateurs portables à embarquer deux écrans. Des écrans directement intégrés à la coque supérieure de la machine et qui permettent donc d’utiliser cette dernière comme un ordinateur traditionnel ou comme une tablette tactile. Si le concept vous a interpelé, alors vous allez être content puisqu’une première vidéo de la bête vient de tomber et vous allez donc pouvoir la découvrir en fonctionnement.

Une vidéo de l'Asus Taichi

Et autant le dire clairement, cette vidéo est nettement moins convaincante que le concept en lui-même. Plutôt normal, puisqu’on ne voit finalement pas grand chose, le démonstrateur se contentant simplement de switcher d’un écran à un autre. Toutefois, ce que l’on peut remarquer, c’est que la carlingue de la machine est plutôt jolie, elle n’est d’ailleurs pas sans rappeler les lignes du MacBook Air. Même chose pour les deux écrans qui semblent de bonne qualité. En revanche, c’est assez étonnant puisqu’il semblerait que le premier écran (celui qui fait face au clavier) ne soit pas tactile. Même chose, tout ce qui se passe sur le premier écran se trouve automatiquement reproduit sur le deuxième.

C’est d’ailleurs le point qui me laisse le plus perplexe. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’en l’état, ça veut aussi dire que n’importe qui dans votre entourage pourra voir ce que vous faites avec votre ordinateur. Et ça, c’est évidemment très problématique, et ce aussi bien dans le cadre personnel que dans le cadre professionnel. Bon, en même temps, tout dépend aussi de ce que vous faites avec votre ordinateur, hein, mais si vous avez parfois l’habitude de vous rendre sur certains sites peu recommandables, autant dire que cette architecture risque de vous poser quelques soucis.

Pour le moment, je vais m’abstenir de juger l’Asus Taichi et je vais finalement attendre la vidéo officiel d’Asus pour me prononcer sur la question. Après tout, il est parfaitement possible que le démonstrateur n’ait pas présenté toutes les fonctionnalités de l’engin, hein.

Et c’est d’ailleurs à espérer.



Via