Vine mis à mal par l’arrivée des vidéos sur Instagram

Les vidéos ont fait leur entrée sur Instagram le mois dernier et il semblerait que ces dernières aient porté un coup fatal à Vine. En analysant les liens partagés sur Twitter à l’aide de l’outil mis au point par Topsy, Marketing Land s’est effectivement rendu compte que les internautes utilisaient moins Vine depuis le 21 juin dernier, soit depuis la date de l’arrivée des vidéos sur Instagram. Etonnant ? Pas tant que ça, surtout quand on sait que ce dernier est parvenu à fédérer, au fil des années, des dizaines de millions d’utilisateurs à travers le monde, des dizaines de millions de personnes qui n’ont plus besoin de lancer Vine pour partager des clips avec leurs amis.

Instagram a un atout de poids face à Vine : cela fait des années qu’il est présent sur le marché. Des années durant lesquelles il est parvenu à fédérer une véritable communauté autour de sa plateforme. Et même si son rachat par Facebook a fait fuir quelques personnes, il a également attiré de nouveaux utilisateurs. Rien de très étonnant à cela compte tenu du faite que ce dernier totalise plus d’un million de membres répartis aux quatre coins du monde.

Vine vs Instagram

Instagram totalise désormais plus de liens partagés sur Twitter que ce bon vieux Vine.

Mais revenons-en à ce joli graphique. Comme vous pouvez le voir en jetant un oeil à l’image qui accompagne cet article ou en vous rendant directement à cette adresse, Vine a connu une très forte progression au lancement de l’application, jusqu’à passer au dessus d’Instagram en mai dernier. A son point culminant, il a même totalisé plus de trois millions de liens partagés sur Twitter le 16 juin de cette année, avant que la tendance ne s’inverse à compter du 20 et du 21 juin, soit à la date où la vidéo a fait son entrée sur Instagram.

Attention cependant à ne pas tirer de conclusions trop hâtives. Comme mentionné un peu plus haut, ce graphique repose sur le nombre de liens partagés sur Twitter. Or si ces deux plateformes proposent des options de partage avancées, des options permettant d’envoyer rapidement du contenu sur Twitter ou Facebook, elles se comportent également comme des entités indépendantes et chaque utilisateur a ainsi la possibilité de ne partager ses photos ou ses vidéos que sur Vine, ou que sur Instagram.

Quoi qu’il en soit, ce qui est sûr, c’est que ces prochains mois seront cruciaux pour Vine. Si ce dernier veut rester dans la course, il aura intérêt à déployer de nombreuses fonctionnalités inédites, des fonctionnalités que l’on ne trouve pas sur Instagram.

Mots-clés instagramvine