Venez visiter l’île la plus polluée au monde sur Google Maps

Google Maps nous offre un autre regard sur notre propre planète. Grâce à Street View, le service nous permet en effet de nous téléporter en un instant au lieu de notre choix, qu’il soit à côté de chez nous ou bien à des milliers de kilomètres de là.

Pour modéliser le monde, Google s’est principalement appuyé sur sa flotte de voitures, et donc sur les Google Cars.

Capture Google Maps

Ces dernières arpentent en effet nos routes depuis plusieurs années déjà et la plupart des grandes villes du monde sont donc accessibles sur la solution.

Google Street View ne se limite pas aux axes routiers

Google a cependant fait le choix de ne pas se focaliser uniquement sur les grands axes routiers et l’entreprise a également mis au point un programme spécial, les Trekkers, afin de pouvoir emmener Street View dans les régions les plus reculées et les moins accessibles.

Des régions comme le Grand Canyon ou encore la Grande Barrière de Corail, pour ne citer que ces destinations.

Toutefois, et contrairement à ce que l’on pourrait penser, les destinations proposées par Street View sont loin d’être toutes idylliques. Et il est ainsi possible d’utiliser le service pour explorer les plages de l’île Henderson.

Située dans un atoll désert du Pacifique, cette île est connue pour avoir été inscrite à la fin des années 80 sur la liste du Patrimoine mondial en raison de son écosystème unique et intact, mais ce n’est pas ce qui l’a rendu célèbre.

L’île Henderson, l’une des îles les plus polluées au monde

En réalité, si elle est aussi connue à présent, c’est principalement pour ses plages noyées sous un océan… de déchets.

L’île Henderson se trouve en effet au coeur des courants océaniques, des courants déversant allègrement sur ses plages de sable fin tous les déchets jetés à l’océan. Des déchets comme des boîtes, des enveloppes plastiques ou même des bouteilles et des ballons.

Le plus fou, c’est que ces déchets ne proviennent pas d’un seul pays ou continent, mais des quatre coins du monde. Comme les États-Unis, le Canada, le Chili ou même la France. Tout ce qui est mis à l’eau a ainsi une chance de finir sur l’une des plages de l’île. La faute au gigantesque tourbillon océanique au centre duquel elle se trouve.

Par le passé, plusieurs expéditions ont été menées afin de débarrasser les plages de l’île de tous ces déchets. Malheureusement, la tache s’apparente au rocher de Sisyphe et ces expéditions doivent être fréquemment renouvelées.

Google, de son côté, a eu l’occasion d’envoyer un Trekker sur place en 2013 et ce dernier a immortalisé le triste spectacle.

Mots-clés googlegoogle maps