Clicky

VLC : le président a refusé de céder aux sirènes de la publicité

VLC est un lecteur multimédia libre produit par l’entreprise VideoLan. Actuellement, le projet est dirigé par Jean-Baptiste Kempf. Extrêmement populaire, logiciel fonctionne sur plus de vingt plateformes dont Windows, Linux et Android. En 2012, les statistiques ont démontré que le lecteur a été utilisé par plus de cent millions de personnes dans le monde entier.

Le lecteur est connu pour ses performances et ses fonctions, mais c’est aussi sa gratuité et l’absence de publicités qui ont contribué à son succès.

VLC

Or justement, le président de VideoLan est revenu sur ce point à l’occasion d’un AMA improvisé sur Reddit, un AMA consultable à cette adresse.

VLC, une solution extrêmement populaire

La semaine dernière, Jean-Baptiste Kempf a donc accepté de répondre à toutes les questions des internautes.

Durant son allocution, ces derniers ont alors appris donc que l’homme a refusé une proposition « de l’ordre de plusieurs dizaines de millions d’euros » pour intégrer des publicités dans son logiciel VLC.

Bien sûr, une somme pareille lui aurait permis de devenir riche, mais le président de VideoLan a expliqué aux internautes que son sens moral l’a empêché de céder aux sirènes de la publicité : « C’est pas que mon boulot, je ne vends pas le boulot des autres. De plus, les acheteurs, c’est pour faire des trucs pas propres. »

Une position délicate

Toujours lors du AMA, un internaute a également demandé au président de VideoLan s’il y a toujours des personnes malintentionnées essayant d’introduire des virus dans son logiciel.

Celui-ci a répondu par l’affirmative et il a d’ailleurs expliqué que ces attaques étaient devenues très courantes. De plus, ce ne sont pas que des cas isolés, même les organisations puissantes semblent avoir pris le pli.

De nombreuses organisations puissantes souhaitent en effet profiter de la notoriété du célèbre lecteur pour en faire un outil destiné aux attaques informatiques ainsi qu’aux opérations d’espionnage.

D’après ses explications, même la NSA et la CIA s’intéresseraient à ces techniques de piratage.

C’était aussi l’occasion pour le dirigeant d’évoquer pourquoi avoir choisi un plot de chantier pour le logo. Sa réponse vaut son pesant d’or :

« Alors c’est une longue histoire, et y a plein de trucs qui traînent sur les Internetz, et qui sont partiellement justes.

De plus, tout le monde n’est pas d’accord. Même les gens qui étaient là…

Donc, le projet VideoLAN est un projet dont le but est la diffusion du satellite sur le campus de Centrale Paris (cf mon autre post sur le projet Network 2000 ). Ceux qui gèrent le réseau sont très souvent les même personnes, réunies dans l’association du réseau, appelée VIA Centrale Réseaux. Y a 2 parties fondamentales, en plus du réseau, VideoLan Server, et VideoLan Client, aka VLS et VLC.

Ce qui est sûr c’est que vers 2001, un culte du cône s’est développé, chez les gens du réseau, au 2ème étage du bâtiment H. Il y a une collection énorme de cônes, un placard à cônes, et des compétitions comme le cône-ball et le cône-acrobatique. Et moi, quand j’arrive à Centrale, en 2003, il y en a plusieurs centaines.

Donc la question est: comment ce culte a-t-il commencé ?

Il y a deux évènements concurrents qui y contribuent, en effet.

Lorsque le beau réseau tout neuf a été connecté, ça allait, mais ensuite, le réseau a été connecté à Renater, a 100Mbps, et là, les élèves étaient hyper contents. Mais ça veut dire aussi plus de risques.

Il y a donc eu un incident sur le réseau (je ne dirai pas lequel en public, inutile de demander), et l’équipe des étudiants du réseau, lors d’un dîner d’équipe en ont parlé longuement. Sur le retour vers le campus, il y avait des travaux, et un des gars a ramené le cône sur le campus. Ils ont utilisé le cône comme porte-voix, sur le campus notamment, pour interpeller des gens en rapport avec la discussion sur le réseau précédente; et ont déliré avec ce cône (et un peu d’alcool), qui a été conservé.

Juste après, un dev-étudiant était en train de finir la sortie vidéo Xv (ou X11, je pense Xv) et a fini son code à 4h du matin, mais l’a quand même pushé pour que les autres continuent le lendemain. Et pour bien montrer que c’était pas fini, et grâce à l’inspiration divine des cônes collectés précédemment, a mis un cône sur cette sortie vidéo.

Et à partir de là, Sam a fait le dessin du premier cône de VLC, et c’est resté, et entré dans la légende. »

Mots-clés vlc

Share this post

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !

  • cH3riOS

    Intéressant! Merci :)