Game of Thrones : la Montagne a maintenant sa propre vodka !

La Montagne ne passe pas forcément tout son temps sur les champs de bataille ou même sur le perron de la porte de Cersei. Non, il lui arrive aussi de faire de la publicité et il a récemment participé au tournage d’une publicité pour une vodka islandaise, une publicité qui se focalise sur son personnage et qui devrait par conséquent beaucoup plaire aux fans de Game of Thrones. Et même aux autres d’ailleurs.

Ser Cregor Clegane est interprété par un acteur du nom de Hafthor Julius Bjornsson. Si ce nom ne vous dit rien, c’est tout à fait normal car il s’agit de son tout premier rôle.

La Montagne

La Montagne, ça vous gagne.

En réalité, Hafthor n’est pas vraiment un acteur mais plutôt… un sportif.

La Montagne : du basketball au sport de force, en passant par le cinéma et la publicité

Né en Islande en 1988, il a commencé par s’intéresser au basketball avant de s’orienter vers les épreuves de force. En fait, tout est parti d’une simple rencontre à la base. Notre ami fréquentait la même salle de sport que Magnus Ver Magnusson, un spécialiste de la chose.

Après l’avoir complimenté sur son physique, ce dernier lui avait proposé de participer à un concours et Hafthor a fini par se laisser prendre au jeu. Depuis, eh bien il a obtenu de nombreuses récompenses.

C’est d’ailleurs son physique hors norme (2,06 m pour 183 kg) qui lui a permis de décrocher le rôle de la Montagne dans Game of Thrones. Il ne va d’ailleurs pas en rester là puisqu’il sera aussi à l’affiche du prochain Kickboxer, dans le rôle du terrible Mongkut.

Quoi qu’il en soit, les marques apprécient aussi sa stature et une marque de vodka islandaise lui a récemment proposé de tourner dans un spot publicitaire assez délirant, un spot qui fait bien évidemment la part belle à son personnage et qui comprend en plus de nombreux clins d’oeil à la fameuse série de HBO.

Et vous savez quoi ? Le résultat est vraiment sympathique et cette séquence prouve finalement que Hafthor est pourvu d’un solide humour. Et mine de rien, par les temps qui courent, ça fait du bien.