Voici à quoi nous ressemblerons peut-être en 2100 à cause du smartphone

L’être humain ne doit sa survie qu’à son étonnante faculté d’adaptation. Sans elle, il n’aurait jamais été en mesure de survivre et de prospérer. Toutefois, ce don pourrait bien finir par se retourner contre nous, du moins d’après l’étude menée par des experts en santé.

Cela ne vous aura sans doute pas échappé, mais les smartphones font désormais partie de notre quotidien.

mindy

Crédits Maple Hollistics

Une simple promenade en ville suffit d’ailleurs à le réaliser. La plupart des gens conservent en effet en permanence leur téléphone à la main.

À quoi ressemblera l’être humain de demain ?

C’est notamment le cas chez les adolescents, des adolescents qui ne seraient sans doute pas contre l’idée de se voir greffer un troisième bras pour pouvoir entretenir leurs flammes plus facilement sur Snapchat.

Comme indiqué un peu plus haut, l’être humain a réussi à survivre grâce à sa faculté d’adaptation et il n’est donc pas idiot de penser que l’usage excessif des smartphones finira par avoir un impact sur notre physionomie et notre tenue.

C’est du moins la thèse défendue par des chercheurs travaillant pour Maple Holistics. Ils ne se sont d’ailleurs pas contentés d’évoquer ces fameux changements puisqu’ils ont également choisi de les mettre en scène au travers d’un modèle 3D représentant l’être humain de 2100.

Un module sobrement baptisé… Mindy. Oui, c’est mignon.

Et autant vous prévenir de suite, s’ils voient juste, alors il faut s’attendre à pas mal de changements.

Une simulation qui a ses limites

À commencer par la tenue générale de notre corps, un corps qui devrait être plus voûté et partir vers l’avant pour nous permettre de mieux voir l’écran de notre smartphone. Maple Holistics s’attend également à ce que notre nuque s’épaississe et se fasse plus musculeuse afin de contrebalancer le poids de notre tête penchée vers l’avant.

Pour ne rien arranger, nos mains devraient également prendre la forme de griffes pour mieux agripper notre précieux smartphone et il faudrait également s’attendre à ce que notre crâne devienne plus compact pour permettre à notre cerveau de mieux résister aux ondes émises par nos appareils… et aussi parce qu’une autre étude disait en substance qu’un mode de vie sédentaire pouvait entraîner une diminution de la matière grise en raison de l’absence de stimulus.

Si ce modèle 3D est plutôt amusant, il faut tout de même souligner qu’il se base – finalement – sur des usages liés à notre époque actuelle.

La technologie étant ce qu’elle est, il ne serait pas surprenant de voir dans les décennies à venir nos smartphones disparaître au profit d’autres appareils, comme des bracelets ou des implants.

Ce qui veut aussi dire que nos comportements seront amenés à changer. De même pour notre tenue et nos habitudes. Et c’est précisément la limite de l’étude menée par Maple Holistics puisque cette dernière repose uniquement sur les usages d’aujourd’hui sans faire preuve de prospection.

Mots-clés insolite