Voici à quoi ressemblaient les 7 Merveilles du Monde Antique

Parmi les Sept Merveilles du Monde Antique, une seule est restée debout jusqu’à aujourd’hui. Il s’agit de la pyramide de Kheops. Les ruines de ces monuments restent toutefois des points d’intérêts touristiques.

La liste a été proposée par Antipater de Sidon, un poète de la Grèce du IIe siècle avant notre ère. Au fil du temps, divers spécialistes ont contribué à la reconstitution des images de ces superstructures antiques.

pyramide

Crédits Pixabay

Plus récemment, une équipe de chercheurs a essayé de collecter toutes les informations disponibles sur les sept monuments. Les données ont ensuite été confiées à un duo d’architecte et de concepteur de produits, à savoir Keremcan Kirlmaz et Erdem Batirbek. Les rendus ont ensuite été finalisés par Fractal Motion, une organisation spécialisée dans le graphisme. Elle a intégré les animations aux fichiers images.

La nouvelle série offre aux amateurs de culture moderne l’occasion de faire une visite virtuelle des Sept Merveilles du Monde Antique.

Des enquêtes approfondies pour des rendus plus réalistes

La première équipe a rassemblé toutes les données concernant les endroits où les monuments étaient érigés. Elle a également recueilli des informations visuelles et écrites détaillées sur chaque merveille. Les chercheurs ont entrepris des enquêtes approfondies sur l’époque où chacun des édifices a été établi, les techniques utilisées pour les construire et leur finalité.

Par ailleurs, les scientifiques ont pris en compte les spécificités des civilisations à l’origine de chaque merveille.

Afin d’obtenir une représentation plus précise chaque monument, ils ont réuni les données sur les matériaux utilisées et les différentes mesures appliquées. Ils les ont enregistrées à travers des images à haute résolution.

Des techniques et des outils modernes

Les documents ont ensuite été remis aux designers Keremcan Kirilmaz et Erdem Batirbek. Le duo s’est occupé de la modélisation des merveilles et de leur insertion dans un arrière-plan. Pour ce faire, ils ont réexaminé les emplacements, les dimensions, les plans, les statues, les ornements, les motifs, les textures, les couleurs, les matériaux et les finitions.

Ils se sont servis des données précédemment recueillies et d’imageries satellitaires. Afin de compenser certains manques, ils ont recouru aux images issues des descriptions ou des représentations les plus courantes ou les plus impressionnantes.

Le processus de division d’images et de création des animations a été assuré par Fractal Motion. Ce dernier a recouru au logiciel Cinema 4D appelé Polyfx et After Effects.