Voici à quoi ressemble réellement la Voie lactée

Pendant longtemps, il a été communément admis que la Voie lactée était stable et avait une forme plate, telle une crêpe. Cette croyance a été inspirée des caractéristiques de la galaxie d’Andromède. Cependant, selon une équipe de scientifiques chinois et australiens, la Voie lactée aurait une morphologie plutôt tordue, comme un « S ».

Selon les résultats de leurs études, cette « torsion » pourrait être due à un léger retard dans la rotation.

Voie lactée

L’équipe de scientifiques a été menée par Xiaodian Chen, chercheur aux Observatoires astronomiques nationaux. Les astronomes ont réussi à modéliser le pourtour de notre galaxie grâce à une nouvelle méthode.

Cette dernière consiste à mesurer les distances entre la Terre et les étoiles classiques appelées Céphéides. Ils ont mesuré les radiations infrarouges de ces corps lumineux qui scintillent à un rythme régulier.

Les résultats de l’étude ont été publiés à travers un article paru dans la revue Nature Astronomy le 4 février dernier.

Un motif en spirale progressivement tordu

La Voie lactée est âgée d’environ 13,51 milliards d’années. Elle est constituée d’au moins deux cents milliards d’étoiles. La gravité est plus forte au niveau du centre galactique par rapport à celle des bords extérieurs. Initialement, les scientifiques ont voulu comprendre l’impact de cette différence d’attraction gravitationnelle sur la forme de la galaxie.

« Cette nouvelle morphologie fournit une carte mise à jour cruciale pour les études des mouvements stellaires de notre galaxie et des origines du disque de la Voie lactée », a déclaré Licai Deng, coauteur de l’étude et chercheur principal aux Observatoires astronomiques nationaux de l’Académie chinoise des sciences.

Les chercheurs ont constaté, à travers une vue en 3D, que leurs catalogues de 1339 étoiles céphéides et le disque de gaz de la Voie lactée se suivaient de près. « Peut-être plus important encore, dans les régions extérieures de la Voie lactée, nous avons constaté que le disque stellaire semblable à un S était déformé selon un motif en spirale progressivement tordu », a expliqué Richard de Grijs, coauteur de l’étude et chercheur à l’Université Macquarie à Sydney.

Un retard dans le mouvement du disque externe

Pour mener à bien leur recherche, les astronomes ont recouru à une nouvelle base de données obtenue grâce au télescope spatial WISE (Wide-Field Infrared Survey Explorer).

Ce procédé leur a permis de calculer les distances avec les céphéides avec un taux d’incertitudes de moins de trois à cinq pour cent.

« La précession du disque semble impliquer que l’énorme disque interne de la Voie lactée pourrait avoir contraint le disque externe à suivre sa rotation, mais le mouvement de ce disque externe a du retard – cela provoque la torsion », a expliqué Richard de Grijs, coauteur des travaux et astrophysicien à l’Université australienne Macquarie via le site Live Science.

Mots-clés astronomieespace